Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

EPIPGX — Résultat en bref

Project ID: 279062
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: Royaume-Uni

Des biomarqueurs pour l'épilepsie

Quelle que soit la maladie, le traitement devrait présenter le moins d'effets secondaires possibles et un résultat thérapeutique maximal. Dans ce but, une étude européenne travaille sur les biomarqueurs génomiques qui permettent de prévoir la réponse aux traitements contre l'épilepsie.
Des biomarqueurs pour l'épilepsie
L'épilepsie est une maladie neurologique qui touche près de cinquante millions de personnes dans le monde. Elle accroît la morbidité dans tous les aspects de la vie, et présente également un risque plus élevé de mortalité prématurée.

Il existe plus de 20 médicaments antiépileptiques (MAE) brevetés pour le traitement qui permettent de contrôler avec succès les convulsions chez les patients, ce qui améliore leur qualité de vie et permet leur réintégration sociale. Cependant, les MAE restent inefficaces pour près de 30 % des patients, ce qui nécessite le développement de nouvelles modalités de traitement. Idéalement, les interventions devraient modifier la maladie plutôt que de simplement contrôler les convulsions.

Le projet EPIPGX (Epilepsy pharmacogenomics: delivering biomarkers for clinical use), financé par l'UE, propose d'effectuer des analyses sur l'ensemble du génome pour identifier des biomarqueurs de l'épilepsie basés sur le génome. La prévision de la réponse au traitement pourrait améliorer l'utilisation des MAE actuels et identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Les partenaires se sont concentrés sur l'impact des MAE les plus communément prescrits dans l'UE et ceux qui entraînent des coûts énormes pour les systèmes de santé.

Ils ont établi un registre de cas en ligne pour tous les membres du consortium EPIPEGX sur une plateforme commune permettant de rapporter et de discuter des questions techniques. Le résultat est une immense base de données avec des données de plus de 12 000 cas cliniques d'épilepsie et plus de 32 000 phénotypes de réponse aux médicaments. Le modèle de registre de cas électronique a été adopté pour être utilisé mondialement dans les projets, ce qui est une mesure de sa valeur.

Des études d'association à l'échelle du génome et portant sur la résistance large aux médicaments et les effets indésirables des MAE sont également en cours. Le séquençage de l'exome fournira également des informations sur des variations génétiques rares qui pourraient avoir une influence sur le traitement par les MAE.

Les travaux sur les données EpiPGX se poursuivent, tous les partenaires d'EPIPGX souhaitant maximiser les résultats de la période du projet. L'analyse collective de ces ensembles de données devrait fournir des indications pharmacogénomiques pour éviter les effets indésirables graves et permettre aux cliniciens de sélectionner les MAE les mieux tolérés. Une attention particulière sera également portée à l'identification des biomarqueurs de la tératogenèse qui sont associés à l'utilisation du valproate comme médicament pendant la grossesse.

Les résultats de la recherche ont été diffusés par des conférences, des ateliers, des Tweets sous le hashtag #EpiPGX , une vidéo YouTube et des mises à jour régulières sur le site web du projet.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Biomarqueurs, épilepsie, médicaments antiépileptiques, EPIPGX, pharmacogénomique, résistance aux médicaments