Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

E-COM@EU — Résultat en bref

Project ID: 278763
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: Pays-Bas
Domaine: Santé

Une meilleure communication au cours de l'épidémie

Une étude européenne a examiné les problèmes de comportement et de communication inhérents aux épidémies majeures. Des outils ont été mis au point pour les décideurs politiques pour une communication efficace des mesures mises en œuvre telles que la vaccination.
Une meilleure communication au cours de l'épidémie
Malgré l'augmentation des connaissances scientifiques et médicales pour lutter contre les épidémies de grande ampleur, les campagnes de vaccination menées par les autorités médicales n'ont pas le succès escompté en raison d'une mauvaise communication. De meilleures stratégies de communications sont nécessaires.

Financé par l'UE, le projet E-COM@EU (Effective communication in outbreak management: Development of an evidence-based tool for Europe) avait pour objectif d'étudier les facteurs qui affectent le recours à la vaccination, tels que la perception de la communauté et les communications officielles sur les risques. Cela a résulté en un ensemble d'outils fondés sur des preuves pour les décideurs politiques, adaptés à chaque pays européen.

Les membres de l'équipe ont commencé par établir la chronologie des évènements relatifs à la pandémie de grippe A/H1N1, notamment l'intérêt des médias, pour cinq pays d'Europe. Les résultats ont révélé que l'attention accordée par les médias n'a pas augmenté proportionnellement au nombre d'infections, mais qu'ils ont plutôt traité les principaux évènements en fonction de leur importance dans l'actualité. Le groupe a souligné le fait que les autorités doivent tirer parti du traitement de l'épidémie dans les médias pour informer le public sur la façon d'obtenir des informations fiables pendant l'épidémie.

Les résultats ont aussi montré que l'attention médiatique a atteint son maximum bien avant le pic de l'épidémie. Ceci peut expliquer la minimisation du risque et le faible niveau de vaccination. Les chercheurs ont recommandé que les messages dans les médias ne se limitent pas à communiquer les menaces mais indiquent aussi les solutions disponibles pour se protéger. Faute de proposer des solutions, les messages portant sur les menaces susciteront la panique.

Une étude comportementale a indiqué que la prise de décision rationnelle n'est pas le seul facteur qui influence le choix lorsqu'il s'agit d'appliquer les mesures recommandées. Jusqu'à présent, on a accordé peu d'intérêt à l'impact des émotions dans les communications en période d'épidémie. Les modèles comportementaux peuvent aider à ce niveau. Il est nécessaire d'émettre des recommandations comportementales claires et homogènes afin que différentes autorités ne conseillent pas des comportements différents en cas de pandémie.

L'examen des documents disponibles sur la perception des risques pendant la pandémie de grippe A H1N1 a montré que cette perception évolue dans le temps et diffère selon les régions. Il est donc important de surveiller la perception des risques et d'ajuster la communication en conséquence.

Les professionnels de la santé doivent promouvoir la vaccination contre la grippe, mais nombre d'entre eux ne sont pas vaccinés. Il convient donc de les mettre face à leur responsabilité, en améliorant l'accès à la vaccination, en mettant en évidence les avantages et les inconvénients, et en donnant l'exemple.

Les groupes présentant un faible taux de vaccination ont des besoins différents en termes d'informations, d'accès et de soutien. Les décideurs ne doivent pas attendre la prochaine épidémie pour communiquer, mais entretenir des contacts réguliers avec eux pour renforcer la relation et la confiance et préparer des plans de communication en cas d'épidémie. Il est également nécessaire de préparer des plans de communication.

À partir de ces résultats, l'équipe E-com a produit un ensemble d'outils web destinés aux experts de la santé publique, tels que des outils de contrôle de la préparation, afin d'estimer le recours à la vaccination et d'évaluer la perception des risques par le public. Ils ont également réalisé une affiche infographique, intitulée «Journey through a flu pandemic», ainsi qu'un prototype d'application pour smartphone. Ces outils peuvent aider à mieux préparer la communication en vue de la prochaine pandémie.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Épidémie, vaccination, stratégies de communication, E-COM@EU, gestion de la crise