Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

REPOPA — Résultat en bref

Project ID: 281532
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: Danemark
Domaine: Santé

La promotion de l'activité physique par décision politique

Il ne manque certainement pas de politiques ciblant l'activité physique, pourtant nous savons très peu de choses sur le lien existant entre la recherche et l'élaboration de ces politiques. Une initiative de l'UE a cherché à intégrer le savoir-faire scientifique aux processus réels d'élaboration de politiques encourageant l'activité physique pour améliorer la santé (HEPA, pour health enhancing physical activity).
La promotion de l'activité physique par décision politique
Le projet REPOPA (Research into policy to enhance physical activity) a ainsi été mis sur pied pour faciliter l'élaboration d'une politique dans ce sens. Les chercheurs de REPOPA ont collaboré avec des décideurs politiques pour déterminer la meilleure méthode pour créer ensemble des politiques qui prennent en compte les preuves de la recherche. À l'aide d'une approche de décision politique fondée sur des preuves, l'équipe du projet a identifié des éléments qui aident les chercheurs à soutenir des décideurs politiques.

Afin d'évaluer l'utilisation des preuves fondées sur la recherche, l'équipe du projet a analysé 20 documents politiques HEPA nationaux, régionaux et locaux et mené 79 entretiens de parties prenantes dans 6 pays d'Europe. Elle a par la suite identifié les facteurs qui facilitent ou freinent une décision politique basée sur des preuves.

Des interventions de jeu politique, qui ont été menées au Danemark, aux Pays-Bas et en Roumanie, ont montré qu'un jeu générique, fondé sur des analyses de système au sein de trois pays de l'UE, peut être créé. Ce jeu spécifique peut servir d'initiateur dans la stimulation du processus de politique inter- et multisectorielle informée par des preuves (HEPA) dans (différents) pays de l'UE.

Des interventions adaptées, basée sur les besoins d'intendance via des ateliers et une certaine assistance ont été réalisées dans sept municipalités au Danemark, en Italie et aux Pays-Bas. Ces actions ont montré que l'approche gestionnaire était utile pour renforcer la collaboration intersectorielle et l'intégration des données scientifiques dans l'élaboration d'une politique HEPA.

Sur la base d'une analyse et d'interventions politiques, une étude internationale Delphi dans six pays de l'UE a testé et validé les indicateurs d'une prise de décision fondée sur des preuves. L'équipe REPOPA a aidé à développer des plateformes nationales de prise de décision fondée sur les preuves, et a contribué au développement de notes politiques. Elle a également mené une enquête sur les capacités et compétences de communication des décideurs politiques et chercheurs respectivement dans les pays d'Europe et ailleurs.

Un autre résultat important du projet est la plateforme cadre en ligne qui regroupe des plateformes nationales en faveur d'une prise de décision fondée sur des preuves en relation avec l'activité physique. Ces enseignements pourraient, à terme, être transférés vers d'autres domaines de la prise de décision, au-delà de l'activité physique. Entretemps, toute nouvelle politique émergeant de ces travaux devrait améliorer la forme et la santé des populations européennes.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Activité physique, décision politique, REPOPA, décision politique informée par les preuves, interventions de gestion