Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

SAPH PANI — Résultat en bref

Project ID: 282911
Financé au titre de: FP7-ENVIRONMENT
Pays: Suisse

Renforcer les systèmes de traitement des eaux en Inde

Des chercheurs de l'Union européenne et d'Inde ont pris des mesures pour améliorer les systèmes de traitement des eaux en Inde comme la filtration sur berge (FB), la gestion des systèmes de recharge des aquifères (MAR, pour managed aquifer recharge) ou les zones humides.
Renforcer les systèmes de traitement des eaux en Inde
Le projet SAPH PANI (Enhancement of natural water systems and treatment methods for safe and sustainable water supply in India) a mis sur pied une association d'experts internationaux afin d'améliorer les ressources et l'approvisionnement en eau, spécialement dans les zones urbaines et péri-urbaines affectées par un fort stress hydrique.

Pour atteindre ces objectifs, les chercheurs ont voulu renforcer la compréhension scientifique des mécanismes à l'origine de l'efficacité des processus ayant lieu dans les racines, le sol et les zones aquifères de régions sélectionnées. Ils ont également analysé l'élimination et le sort de facteurs essentiels pour la qualité de l'eau comme les microorganismes pathogènes et leurs indicateurs respectifs, les substances organiques, les substances nutritives ou les métaux. Le consortium a également étudié les technologies de traitement des eaux par FB, MAR ou systèmes naturels de traitement sur neuf sites situés dans différentes régions du sous-continent indien.

Les chercheurs du projet ont ainsi mieux compris le fonctionnement et la performance des systèmes de filtration sur berge en fonction de leur conception et de leur exploitation. L'applicabilité de cette technologie a été étendue grâce à l'évaluation des risques d'inondation et le développement de systèmes résistants aux crues et d'autres mesures de prévention. Les partenaires ont ainsi identifié de nouveaux sites potentiels et décrit leurs caractéristiques.

La performance des systèmes de recharge des aquifères a été quantifiée précisément par des essais en champs et la modélisation. Ces travaux nous apportent par conséquent un nouvel aperçu des données existantes et enrichissent nos connaissances jusque-là très limitées concernant l'influence des MAR sur la qualité des eaux par de nouvelles données.

Un inventaire complet des systèmes naturels publics de traitement (STN) du pays pour le traitement des eaux usées a également été réalisé et 41 structures représentant cinq technologies différentes ont pu être comparées in situ. Des essais pilotes sur zone humide artificielle permettront de soutenir la planification et la conception des structures STN pour le traitement des eaux usées y compris en post-traitement afin d'améliorer leur potentiel de recyclage et de réutilisation. Les partenaires du projet ont également rédigé des recommandations pour les différentes options de pré et post-traitement pour différents usages.

L'évaluation ciblée de ces divers facteurs a donc permis de définir des recommandations et d'élaborer des modèles économiques durables. L'un de ces modèles est par exemple un système naturel de traitement pour le traitement des eaux usées géré par les communautés locales. Ce modèle permet à la fois d'obtenir de l'eau d'irrigation et du fourrage pour le bétail et donc d'accroître les revenus de la communauté.

Les membres du consortium ont publié près de trente articles dans des revues scientifiques et réalisé un «Manuel Saph Pani» qui présente un aperçu des résultats les plus importants et des réussites les plus marquantes. Le site du projet, des bulletins d'information, des brochures destinées au grand public, des cours ciblés, des réunions de professionnels et plus de 40 évènements ont permis de diffuser les résultats du projet.

Cette entreprise s'est achevée avec la conférence finale SAPH PANI, en présence du ministre indien des Ressources en eau, plus de 100 scientifiques invités, des politiques et des responsables de haut niveau.

Informations connexes

Mots-clés

Traitement des eaux, Inde, filtration sur berge, gestion des systèmes de recharge des aquifères, zones humides, approvisionnement en eau