Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

PARCIVAL — Résultat en bref

Project ID: 278090
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: Pays-Bas

Une puce pour un diagnostic microbien de routine plus rapide

Un projet européen a révolutionné les méthodes diagnostiques de routine en développant un appareil qui analysera parallèlement de nombreux échantillons, de sang et d'urine par exemple, en un temps record.
Une puce pour un diagnostic microbien de routine plus rapide
Un diagnostic d'infection est généralement un long processus qui requiert la culture et l'identification du micro-organisme infectieux. Parallèlement, le patient se voit prescrire un antibiotique à large spectre qui se révèle souvent inefficace.

Financée par l'UE, l'initiative PARCIVAL (Partner network for a clinically validated multi-analyte lab-on-a-chip platform) a développé une plateforme d'analyse à plusieurs analytes sur puce. Cette dernière identifie des agents pathogènes au chevet du patient et peut évaluer la sévérité d'une infection en analysant les profils de résistance aux antibiotiques et aux biomarqueurs. En outre, en cas d'infections inconnues, les médecins pourront analyser les réponses immunitaires des patients.

Après une phase de spécification où les interfaces et les canaux de communication sont identifiés, les chercheurs ont pu développer et intégrer les composants. En tout, les essais de dosage développés comprenaient 27 agents pathogènes atypiques, 8 agents pathogènes typiques, 9 marqueurs de résistance et un contrôle interne. Les partenaires ont aussi développé la méthode d'extraction d'acide nucléique avec une technologie de réplication ainsi qu'un dispositif d'échantillonnage et les produits de laboratoire jetables nécessaires aux tests microfluidiques.

Cinq prototypes ont été créés avec un logiciel spécialement conçu pour la présentation des résultats. La validation clinique et les retours ont été prévus pour après la clôture du projet en raison de retard inattendu.

Les caractéristiques du système PARCIVAL augmenteront les informations de diagnostic pour les médecins dans les situations quotidiennes et les urgences pour conduire à des décisions thérapeutiques reposant sur de preuves. En sélectionnant le traitement le plus adéquat pour chaque cas, elles minimiseront la prescription de régimes inefficaces et réduiront le risque de créer des souches pathogènes résistantes aux antibiotiques.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Diagnostic microbien, infection, multi-analytes, labo sur puce, résistance aux antibiotiques