Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

HIGH V.LO-CITY — Résultat en bref

Project ID: 278192
Financé au titre de: FP7-JTI
Pays: Belgique

Promouvoir une technologie propre pour le transport par bus

Les piles à combustibles commencent à devenir une source d'énergie séduisante pour les véhicules automobiles. Un projet financé par l'Union européenne cherche à réduire le coût des autocars mus par ces piles à combustibles et voudrait dans le même temps améliorer leur disponibilité et leur fiabilité dans toute l'Europe.
Promouvoir une technologie propre pour le transport par bus
L'UE s'est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre et le transport constitue un pilier important de ces programmes de réduction. Alors que la technologie gagne en maturité, les bus fonctionnant avec une pile à hydrogène (bus FCH, pour fuel cell hydrogen) offrent non seulement des avantages environnementaux mais également des avantages économiques. La démonstration de la validité du concept a conduit plusieurs villes à commencer à remplacer leur flottille conventionnelle par des bus fonctionnant avec ces piles à hydrogène pour leur transport public. Des chercheurs travaillant dans le cadre du projet HIGH V.LO-CITY («Cities speeding up the integration of hydrogen buses in public fleets»), financé par l'UE, participent à cette transition.

L'accent a été mis sur la démonstration de la viabilité économique et technique des bus à hydrogène et la mise en place d'infrastructures intelligentes. Le projet réunit les principales parties prenantes et de nouveaux acteurs industriels dans trois régions de démonstration déjà établies en Europe afin de déployer encore davantage la technologie des piles à combustible à hydrogène. Les partenaires se sont également intéressés aux solutions innovantes permettant d'exploiter cette flotte de transport public qui exige une grande flexibilité au niveau du ravitaillement et la maintenance des infrastructures.

Le projet augmentera le nombre d'autobus publics des flottes des trois sites de démonstration et réduire le coût d'approvisionnement en hydrogène. À Anvers (Belgique), cinq bus FCH ont ainsi été commandés. Une toute nouvelle infrastructure de ravitaillement en hydrogène est également en construction, elle utilisera l'hydrogène généré comme sous-produit par l'industrie locale du chlore. La ville de San Remo (Italie) présentera également cinq autobus à hydrogène qui bénéficieront aussi d'une unité de production et de ravitaillement en hydrogène. Les quatre autobus à hydrogène d'Aberdeen (Écosse) seront réapprovisionnés grâce à l'hydrogène durable produit par un parc éolien au large des côtes écossaises.

De nouveaux composants issus des dernières recherches sur les futurs cycles de conduite et la réduction des besoins en énergie ont été intégrés dans ces 14 véhicules d'essai. Les partenaires du projet ont montré grâce à des essais routiers standardisés, que les bus à pile à combustible consommaient près de 50 % d'énergie en moins que les bus hybrides.

Ces travaux devraient permettre de sensibiliser le grand public et in fine accélérer l'intégration des bus à hydrogène dans les flottilles de transport de toute l'Europe. Une documentation sur les processus d'approbation et de certification de ces véhicules et des infrastructures nécessaires sera également disponible.

Informations connexes

Mots-clés

Pile à hydrogène, bus, transport public, bus à hydrogène, infrastructure de réapprovisionnement