Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

EUMEDNETVSTB — Résultat en bref

Project ID: 245872
Financé au titre de: FP7-REGPOT

Améliorer la recherche sur la tuberculose et la maîtrise de cette maladie en Afrique du Nord

La tuberculose (TB) reste une importante cause de mortalité et la période récente a été marquée par une augmentation inquiétante de la résistance aux médicaments et l'émergence de nouveaux foyers de la maladie. La mise en place de réseaux de recherche plus solides en Afrique permettra d'améliorer la surveillance et le contrôle de la maladie.
Améliorer la recherche sur la tuberculose et la maîtrise de cette maladie en Afrique du Nord
Le projet EUMEDNETVSTB, qui était financé par l'UE, était la première véritable initiative pour établir un réseau euro-méditerranéen visant à promouvoir une coopération plus étroite en matière de recherche sur la TB. Le projet a spécifiquement entrepris de mettre en relation les institutions européennes en pointe dans le domaine avec celles d'Algérie, du Maroc et de Tunisie.

Pour les pays nord-africains, cela représentait une avancée en termes de potentiel et de capacité de recherche car la priorité était placée sur le transfert de connaissances et de compétences. Par exemple, les participants au projet EUMEDNETVSTB ont pu profiter de deux conférences internationales et de trois ateliers. Le projet a également soutenu l'organisation de deux ateliers pratiques concentrés sur la TB résistante aux médicaments, et de plusieurs événements de jumelage et de formation. De nouveaux équipements de laboratoire ont également été achetés.

En termes de recherche, le projet EUMEDNETVSTB visait à faire progresser notre compréhension de la structure génétique de la bactérie de la TB dans les trois pays méditerranéens partenaires. Le travail s'est également concentré sur l'identification de souches résistantes à plusieurs médicaments (MDR).

Globalement, le projet EUMEDNETVSTB a eu un impact notable sur la recherche sur la TB dans les pays cibles et sur le contrôle de la TB, à la fois d'un point de vue social et scientifique. Ainsi, les institutions sont désormais plus compétitives, ce qui leur permettra de mieux s'intégrer à l'avenir dans des programmes de recherche sur la TB.

Informations connexes