Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

Top Story

Financé au titre de: FP7-ICT

Feature Stories - Réalité augmentée: Donner vie au passé et au futur

N'avez-vous jamais souhaité avoir une machine virtuelle à voyager dans le temps pour voir à quoi ressemblait votre rue au siècle dernier? Ou aimeriez-vous pouvoir voir vos nouveaux meubles avant même de les avoir achetés? Grâce à VENTURI, un projet de recherche de l'UE, tout cela est possible.
Feature Stories - Réalité augmentée: Donner vie au passé et au futur
Très Cloîtres Numérique , qui sera lancé cet été, est un «monument commémoratif vivant» d'un quartier négligé de Grenoble, explique Paul Chippendale, le coordinateur du projet VENTURI. Ce projet a été conçu pour «les personnes qui connaissent le quartier ainsi qu'à celles qui s'intéressent à la richesse du patrimoine culturel et de l'histoire humaine de Grenoble».

Les participants peuvent utiliser une tablette ou un smartphone pour voir la ville au travers d'un objectif virtuel. Les images actuelles de la caméra de l'appareil sont complétées par des photographies historiques et des reconstitutions en 3D d'immeubles anciens, ce qui permet de voir son environnement en remontant dans le passé. Les écoliers du quartier ont recueilli des photos et des souvenirs de leurs parents et grands-parents, afin de les préserver pour les générations futures.

Au-delà des smartphones et tablettes: Une réalité augmentée… portable

Le projet Très Cloîtres Numérique est certes ambitieux, mais il oblige toujours à utiliser l'écran d'un appareil. Au lieu de regarder le monde sur un écran, reconnaît M. Chippendale, il devrait être possible de profiter en toute transparence d'un environnement augmenté grâce à des lunettes, montres et écouteurs adéquats.

«Le concept classique de la réalité augmentée, qui consiste à tenir son smartphone devant soi en l'utilisant comme un miroir magique, a beau la rendre accessible au grand public mais n'est pas, à mon avis, confortable. Je travaille sur les applications de réalité augmentée et pourtant, je ne les utilise pas dans ma vie de tous les jours», déclare M. Chippendale. «Elles sont trop génériques et ne me donnent pas les informations dont j'ai besoin en fonction de l'endroit où je me trouve, de ce que je fais et de ce que j'apprécie.

Je crois cependant que les choses changeront prochainement. Avec VENTURI, nous avons exploré la 'perception de la réalité' (reality sensing) par le biais de la fusion de capteurs et de la vision par ordinateur, associée à une 'augmentation intuitive' par l'interaction de la technologie audio 3D, d'une montre connectée Smartwatch et de systèmes de visualisation comme les lunettes interactives de Google, les GoogleGlass.»

Le projet VENTURI vise à créer des applications de réalité augmentée qui s'intègrent en toute transparence aux interactions de l'utilisateur avec le monde réel. Au lieu de s'arrêter pour regarder l'écran du smartphone ou de la tablette, l'utilisateur reçoit les informations sur son environnement grâce à des écouteurs ou des lunettes interactives.

Utiliser la réalité augmentée au service des clients.

Les systèmes de réalité augmentée du projet VENTURI ne se limitent pas seulement aux galeries d'histoire virtuelles. En effet, des entreprises comme Volkswagen, Audi et IKEA collaborent avec Metaio , un partenaire du projet, pour créer de nouveaux outils très prometteurs. Par exemple, Audi propose à ses clients une visite virtuelle de leur nouvelle voiture pour en découvrir les fonctionnalités, et Volkswagen leur permet de la personnaliser avant de la commander. IKEA et Mitsubishi permettent à leurs clients de visualiser leurs produits dans leur maison ou bureau avant de les acheter.

En collaborant avec Metaio et Sony, le projet VENTURI crée ce qu'il estime être la première génération d'outils de réalité augmentée omniprésente. Comme le souligne Paul Chippendale:
«La participation de Sony dans VENTURI nous donne un accès privilégié à ses perspectives d'avenir pour les appareils portables, qui s'étendent des bracelets 'intelligents' (portés au poignet pour enregistrer les activités quotidiennes de l'utilisateurs) aux casques de visualisation perfectionnés. Nous avons utilisé cette perspective ainsi que les connaissances approfondies de Metaio sur le marché afin de créer une réalité augmentée personnalisée en fonction du profil social de l'utilisateur, de son emplacement et de ce qu'il fait.»

Informations connexes