Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

feed&treat — Résultat en bref

Project ID: 286143
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Pays-Bas

Améliorer la qualité de l'eau dans les élevages de saumon

Un consortium de groupes de recherche et de petites entreprises de l'UE a développé des aliments améliorés pour les systèmes d'aquaculture de saumon traditionnels et modernes.
Améliorer la qualité de l'eau dans les élevages de saumon
L'aquaculture européenne produit plus de 300 millions de saumoneaux (jeunes poissons) chaque année pour les élevages de saumon basés en mer. Les systèmes ouverts utilisés en aquaculture sont remplacés par des systèmes d'aquaculture en circuit fermé (RAS pour « recirculating aquaculture systems » en anglais). Une gestion plus précise de la bonne qualité de l'eau et des nutriments est par conséquent nécessaire.

L'objectif de l'initiative FEED&TREAT (Optimizing water quality and treatment efficiency in recirculating aquaculture systems for salmon smolt production through better adjustment of fish feed and water treatment devices), financée par l'UE, était d'optimiser la qualité de l'eau dans les RAS en améliorant la qualité de l'alimentation des poissons et des dispositifs de traitement de l'eau. Les RAS présentent plusieurs avantages par rapport aux systèmes ouverts traditionnels: des besoins moins importants en eau douce, une consommation d'énergie plus faible, un meilleur contrôle de la qualité de l'eau et une meilleure prévention des maladies.

Les chercheurs ont testé quatre variables de l'alimentation: la matière première, le ratio protéine digérable - énergie digérable, le broyage des matières premières et l'utilisation de liants. À partir de 33 régimes alimentaires, les chercheurs ont réussi à identifier une méthode pour améliorer les possibilités de traitement des excréments de poissons grâce à une amélioration de la force mécanique liée aux matières premières telles que la protéine de soja, ainsi qu'en incluant des liants.

FEED&TREAT a choisi deux alimentations pour des tests supplémentaires dans des RAS. Pour cela, les chercheurs ont construit six RAS et créé un modèle de consommation et d'excrétion basé sur des ratios carbone-azote. Enfin, l'alimentation optimale sélectionnée pour les saumoneaux a été testée à l'échelle commerciale dans une ferme de saumoneaux en Norvège.

Les membres du consortium ont développé des bioréacteurs pour la dénitrification des déchets qu'ils ont validé à la fois pour les saumons et le lisier de porc.

Les modifications proposées pour l'alimentation des poissons et le traitement des excréments aboutiront à une meilleure qualité de l'eau et une baisse des taux de mortalité dans les RAS. Cela signifie que moins d'œufs seront nécessaires pour un même niveau de production, entraînant une baisse des coûts de production et des investissements initiaux, ce qui permettra aux fermes piscicoles d'être plus compétitives.

Informations connexes

Mots-clés

Qualité de l'eau, élevages de saumon, aquaculture, saumoneaux, systèmes d'aquaculture en circuit fermé, alimentation des poissons