Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

AIRLOG — Résultat en bref

Project ID: 286462
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Espagne

La gestion de l'air dans les bâtiments

Une équipe de l'Union européenne a élaboré un système de contrôle de la qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments. Une évaluation des méthodes actuelles a débouché sur la création d'outils logiciels en ligne capables de réaliser des simulations et de nous donner des estimations quant à la qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments. Le système s'est révélé efficient.
La gestion de l'air dans les bâtiments
L'Union européenne contrôle et réglemente la qualité de l'air extérieur. Pourtant, la qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments peut être beaucoup plus dégradée et comme l'Union ne définit à l'heure actuelle aucune norme applicable, les audits de la qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments sont à la fois difficiles et complexes à gérer.

Financé par l'UE, le projet AIRLOG (Integrated platform for intelligent indoor air quality audit management) a donc voulu développer une plateforme en ligne de gestion des audits de qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments. Cette plateforme a été conçue afin de de réduire les coûts tout en améliorant et en automatisant le processus de réalisation des audits de qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments. Une autre application de cette plateforme est de suggérer la méthode la plus efficace de dépollution. Le système doit intégrer un système adaptatif d'aide à la décision (SAD) ainsi que d'autres modules dont un simulateur. Les partenaires du projet ont élaboré 18 objectifs techniques liés au développement, la diffusion et l'exploitation du système.

Les premières phases du projet se sont focalisées sur la recherche de la documentation et l'analyse des processus d'audit. Ces renseignements comprennent par exemple, l'état actuel des procédures actuelles ou les différents polluants avec leurs concentrations. L'équipe a ainsi recueilli et analysé les données concernant l'aspect législatif, les directives et le processus d'information de cinq pays de l'UE. L'exploitation de ces données a permis aux chercheurs d'élaborer l'architecture de la plateforme AIRLOG en se basant sur quatre approches complémentaires. Ces travaux ont débouché sur le processus AIRLOG de contrôle en cinq étapes, lui-même audité auprès des processus existants.

L'équipe a ensuite défini l'architecture d'un outil de simulation et de deux applications supplémentaires. Ces outils logiciels se sont révélés capables de résoudre diverses simulations et de réaliser les calculs adéquats pour n'importe quel type de polluant, même si seuls les polluants les plus pertinents ont pour l'instant été intégrés dans le système. Un modèle thermique humain a pu estimer les sensations et l'inconfort ressenti dans diverses conditions de limite thermique.

Les autres développements intègrent également la définition de l'architecture nécessaire pour la plateforme de gestion en ligne y compris le système d'aide à la décision.

Le système complet a été testé sur un grand bâtiment public au Portugal. La formation des petites et moyennes entreprises destinée à leur permettre d'utiliser le logiciel a également débouché sur la mise en place de certaines modifications.

L'utilisation du système complet en conditions réelles permet un gain de temps d'environ vingt pour cent en temps de travail sur le terrain et de 58 % pour la préparation des rapports et donc un gain global de 48 %. Les économies de coûts ont été estimées à 39 %.

Par ailleurs, le projet AIRLOG ouvre en plus de ces économies de coûts des perspectives de marché et de revenus significatives. Enfin, ces travaux représentent également une meilleure capacité de contrôle de la qualité de l'air et donc un air plus sain pour de nombreux européens.

Informations connexes

Mots-clés

Air intérieur, qualité de l'air, audit de gestion