Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

SHELLBRANE — Résultat en bref

Project ID: 286910
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Hongrie

Un peu plus de valeur pour les coquilles d'œufs

Des chercheurs ont construit et testé un système automatisé pour séparer les coquilles d'œufs de leurs membranes internes, ce qui permet de mieux réutiliser ce déchet.
Un peu plus de valeur pour les coquilles d'œufs
Le traitement des œufs conduit à des déchets dangereux (les coquilles) dont la mise au rebut coûte environ 100 000 euros par an. Cependant, les membranes à l'intérieur de ces coquilles contiennent de l'acide hyaluronique et du collagène, très intéressants pour les secteurs des cosmétiques, de la pharmacie, de l'alimentation et de la chirurgie plastique. Ces composés sont relativement coûteux, il est donc souhaitable d'en trouver de nouvelles sources.

Le projet SHELLBRANE («Separating eggshell and its membrane to turn eggshell waste into valuable source materials»), financé par l'UE, a cherché à commercialiser ces membranes en travaillant à un dispositif d'échelle industrielle capable de les séparer des coquilles.

Les chercheurs de SHELLBRANE ont commencé par étudier les besoins du marché et les acheteurs potentiels des membranes. Ils ont ensuite documenté la totalité du processus, depuis la séparation et la désinfection jusqu'au post-traitement et au concept mécanique, afin de définir les spécifications d'un système de traitement des coquilles.

Les chercheurs ont ensuite conduit des tests en laboratoire et évalué divers moulins et broyeurs. Ils ont alors sélectionné des techniques de séparation physique des membranes et des coquilles, comme la flottation, la filtration et le traitement en flux.

Les partenaires du projet ont aussi conduit des tests en laboratoire et des analyses de microbiologie, par exemple en étudiant la durée et la puissance du traitement par ultraviolets pour optimiser la désinfection. Les chercheurs de SHELLBRANE ont alors modifié les unités de désinfection et de séchage, puis les ont intégrées au prototype.

Le prototype a été réalisé et testé, en laboratoire et sur site dans une usine de traitement d'oeufs en Hongrie. Les tests d'extraction avec le système prototype ont conduit à de bonnes concentrations de collagène et d'acide hyaluronique, provenant des membranes séparées des coquilles.

L'augmentation de l'utilisation d'oeufs pour les pâtisseries, les confiseries, les sauces et les pâtes devrait accroître la quantité d'oeufs traités par l'alimentation industrielle. Le système de SHELLBRANE permettra de traiter les déchets associés et d'en tirer profit.

Le recyclage des coquilles renforcera les bénéfices des PME et éliminera les coûts de mise au rebut, créant des emplois et améliorant la compétitivité.

Informations connexes

Mots-clés

Coquille d'oeuf, déchets de coquille, membrane d'œuf, acide hyaluronique, collagène