Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

Top Story

Financé au titre de: FP7-ICT

En vedette - Un robot d'assistance au service des personnes âgées

L'espérance de vie se prolonge et la «génération des séniors» constitue une proportion de plus en plus importante de la population. Les technologies peuvent-elles nous aider à prendre soin de nous-mêmes, de nos parents plus âgés et de nos amis? Pouvons-nous apprendre à vivre en harmonie avec des robots et sous la surveillance constante de capteurs? Les chercheurs d'un projet de recherche de l'UE sont de cet avis.
En vedette - Un robot d'assistance au service des personnes âgées
Le vieillissement de la population modifie la dynamique de notre société ainsi que notre économie. D'ici 2050, il n'y aura que deux (au lieu de quatre) Européens en âge de travailler pour chaque personne de plus de 65 ans, et dans une dizaine d'années, l'Europe devra s'occuper d'environ 84 millions de personnes souffrant de maladies liées à l'âge.

Mais il y a un côté positif à cette situation. Dans son ensemble, la population européenne âgée de plus de 65 ans représente un revenu disponible de plus de 3 000 milliards d'euros dont une grande partie sera réinjectée dans le secteur économique des soins de santé. Selon Stephen Von Rump, le PDG de Giraff Technologies AB, le marché européen des robots et autres appareils d'assistance aux personnes âgées atteindra 13 milliards d'euros d'ici 2016, et au moins 14,5 milliards d'euros aux États-Unis.

La demande en services de soins met de nombreux pays à rude épreuve, aussi la technologie peut-elle leur venir en aide. Selon M. Von Rump, «Aujourd'hui, on estime qu'environ 5 millions de ménages dans l'UE et 12 millions dans le monde entier sont composés de personnes âgées bénéficiant de services de soins formels. Ces chiffres devraient plus que doubler si l'on prend en compte les personnes âgées qui ne reçoivent pas de soins formels, mais qui (ou leurs familles) seraient prêtes à payer pour des services de soins à distance si cela pouvait les aider à vivre à domicile plus longtemps de façon autonome».

GIRAFF+: Un robot d'assistance à domicile

GIRAFF+ est un projet de recherche de l'UE visant à tester la façon dont un réseau de capteurs connecté à un robot peut aider les personnes âgées à vivre chez eux en toute sécurité et en toute autonomie tout en profitant d'une vie sociale. Le système se centre sur Giraff, un robot de téléprésence. Il peut se déplacer dans toute la maison et permet à l'utilisateur d'interagir avec sa famille, ses amis et le personnel soignant par vidéoconférence. Le système GIRAFF+ est composé de capteurs installés dans toute la maison et de dispositifs portables. Ces capteurs sont conçus pour détecter les activités comme cuisiner, dormir ou regarder la télévision et offrent également des informations d'ordre médical, comme la pression artérielle et la température corporelle. Le personnel soignant est donc en mesure de suivre l'état de leur patient et de détecter les chutes. Une utilisatrice du système pilote GIRAFF+, Lea Mina Ralli, âgée de 94 ans, écrit sur son blog: «On me demande souvent pourquoi je ne vis pas chez ma fille, mais elle a ses petits-enfants et de nombreuses responsabilités. Néanmoins, grâce à mon précieux assistant que j'ai surnommé M. Robin, je suis plus tranquille par rapport à mon avenir, et mes enfants et mes petits-enfants aussi».

Les technologies de soins à domicile: un marché émergent

«Le système sera installé dans 15 foyers d'ici fin 2014», explique Amy Loutfi, la coordinatrice du projet. «Jusqu'à présent, six ménages européens sont équipés du système GIRAFF+, dont deux en Espagne, deux en Suède et deux en Italie. Nous sommes actuellement dans la phase d'évaluation, mais nous voyons que les divers aspects du système sont appréciés différemment par les différents utilisateurs. Aussi, une approche unique de cette technologie d'assistance à domicile est inadéquate et devra donc être adaptée et personnalisée selon les besoins des utilisateurs.»

La production commerciale du système devrait être lancée l'année prochaine, sur la base d'une commission initiale et de souscriptions mensuelles qui renforceront la compétitivité du système par rapport aux soins de santé à temps plein qui coûtent de plus en plus cher.

Lien au projet sur CORDIS

- 7e PC sur CORDIS

Lien au site web du projet

- Site web du projet

Liens au contenu vidéo

- Vidéo

Autres liens

Site web de la stratégie numérique de la Commission européenne

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences