Skip to main content

Article Category

Results Pack

Article available in the folowing languages:

Gouvernement numérique: Cocréation de services publics innovants pour les citoyens et les entreprises

De notre bien-être individuel à notre sécurité, des services publics efficaces et transparents ont un impact direct sur la qualité de nos vies. Utilisés à leur plein potentiel, les outils numériques soutenant la modernisation des administrations publiques pourraient faciliter davantage les processus administratifs, améliorer la qualité des services, grâce à des interactions flexibles et personnalisées, et accroître l’efficacité du secteur public. Ce Results Pack de CORDIS présente 10 projets financés par l’UE pionniers dans le développement de solutions et de processus innovants pour propulser les services publics européens dans le numérique.

Économie numérique
Société

Comme le Plan d’action européen 2016-2020 pour l’administration en ligne le souligne: «Les services publics numériques allègent substantiellement les charges administratives pesant sur les entreprises et les citoyens en rendant leurs interactions avec les pouvoirs publics plus rapides, plus efficientes, plus pratiques, plus transparentes et moins coûteuses.» Toutefois, la vision et le plein potentiel d’un secteur public moderne et la manière dont ses services sont fournis dans un cadre gouvernemental plus transparent grâce aux TIC doivent encore être exploités. Les défis incluent le changement d’approche requis pour remplacer le papier par des interactions en ligne, une meilleure compréhension des avantages et des inconvénients ainsi que des coûts et avantages de la conception et de la prestation de services collaboratives. La complexité technique inhérente à la garantie de l’interopérabilité entre les pays et les services constitue une autre considération importante. Côté utilisateurs, l’attente des citoyens et des entreprises en ce qui concerne l’amélioration des prestations de services publics, la réduction des charges, la transparence et la participation augmente sans cesse. Les citoyens préfèrent généralement ne pas avoir à fournir la même information plusieurs fois, c’est pourquoi, lorsque cela est possible, les données doivent être partagées et réutilisées entre les administrations publiques, dans le strict respect des règles de protection des données. Ce concept clé est connu sous le nom de «principe dites-le nous une fois» et constitue l’un des objectifs sous-jacents du plan d’action de l’UE pour l’administration en ligne. Les avantages outrepassent le simple paiement de ses impôts en ligne. Il existe également la possibilité de créer une valeur réelle en améliorant non seulement l’efficacité du marché unique de l’UE, source de création d’emplois et de prospérité, mais aussi, d’un point de vue véritablement social, offrir aux citoyens davantage de liberté et de contrôle dans leurs interactions avec les autorités de l’État et les services qu’ils fournissent. La stratégie de l’UE pour le marché unique numérique (DSM, pour Digital Single Market) pour l’Europe intègre le plan d’action pour l’administration en ligne, car l’efficacité du marché unique dépend de la suppression des barrières numériques.

Traduire une vision et un «plan d’action» en action

Fournir des solutions d’administration en ligne innovantes et appliquer des principes comme le «numérique par défaut», «l’orientation utilisateur» — en particulier «l’engagement citoyen» — et le principe «dites-le nous une fois» sont quelques-uns des objectifs des projets soutenus par l’UE. En finançant des recherches qui renforcent ces principes, qu’il s’agisse de mettre en place des solutions techniques ou d’encourager la participation des citoyens, l’Union européenne supprime les obstacles actuels à la pleine exploitation des technologies numériques. L’urbanisation intelligente et les capteurs utilisés, les appareils portables, la connectivité et les services en nuage alimentent une gouvernance ouverte et innovante qui permet aux utilisateurs d’accéder aux services quand ils en ont besoin et comme ils en ont besoin. Mais la notion de public comme «client» évolue également. En exploitant au maximum les outils numériques, le public peut devenir un véritable partenaire et, en coopération avec les administrations publiques, créer conjointement les services qui leur conviennent. Dans ce contexte, les administrations publiques européennes constituent des vitrines intéressantes pour expérimenter de nouvelles technologies, en tenant compte des préoccupations de confidentialité, de sécurité et d’éthique. Ce pack présente certaines des actions de recherche et innovations qui contribuent à aider les administrations publiques européennes à maximiser le potentiel du gouvernement numérique.

Nouveaux outils, nouvelles approches

Tous les projets présentés dans ce Results Pack visent à rapprocher le gouvernement électronique du public. Le projet smarticipate a pour objectif de faire participer les citoyens au processus décisionnel alors que les projets WeGovNow et ENLARGE font la promotion de la coproduction et de la codélivrance de services publics au niveau local. Pour améliorer l’utilisation des services numériques, CITADEL met l’accent sur le besoin des administrateurs publics de comprendre pourquoi les citoyens n’utilisent pas les services publics numériques disponibles. Dans le même temps, TOOP propose des solutions pilotes pour aider les administrateurs à mettre en œuvre le «principe dites-le nous une fois» en développant une architecture technique fédérée pour connecter les registres nationaux au niveau de l’UE, tandis que SCOOP4C vise à simplifier les procédures administratives pour les citoyens. Enfin, RECAP aide les administrateurs et les agriculteurs à adhérer aux exigences techniques de la politique agricole commune, permettant ainsi d’économiser du temps et de l’argent, quand OpenGovIntelligence pilote l’utilisation de données statistiques ouvertes corrélées et la participation active de la société et des entreprises dans le partage des données.

Results Packs connexes