Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Garder un oeil sur les auteurs d'infractions de la circulation routière

Attention aux chauffards! Un appareil innovant devrait empêcher les conducteurs de conduire à grande vitesse sans attacher leur ceinture. Cet appareil est le fruit du projet ASSET-ROAD («Advanced safety and driver support for essential road transport»), soutenu à 6,15 millions...

Attention aux chauffards! Un appareil innovant devrait empêcher les conducteurs de conduire à grande vitesse sans attacher leur ceinture. Cet appareil est le fruit du projet ASSET-ROAD («Advanced safety and driver support for essential road transport»), soutenu à 6,15 millions d'euros au titre du domaine thématique «Transport» (dont l'aéronautique) du septième programme-cadre (7e PC) pour renforcer la sécurité de la circulation et réduire la fréquence des accidents découlant des infractions au code de la route. Le Centre de recherche technique VTT de Finlande, un partenaire d'ASSET-ROAD, a développé cet outil innovant, qui mesure également les distances entre les véhicules, calcule les émissions provenant de la circulation et évalue les conditions de la route. La production pour une partie de l'équipement commencera après 2011. Dans un communiqué, le Centre de recherche technique VTT explique que l'équipe se base sur la surveillance caméra automatique et une technologie réseau sans fil. L'un des avantages de l'équipement est qu'il peut être installé sur une unité mobile, ce qui permet aux forces de police de suivre la circulation et pénaliser toute infraction systématique. Les informations collectées sont compilées dans une base de données utilisée par la police, les agents chargés de la protection de l'environnement et les opérateurs routiers. Les autorités de la ville de Tampere, dans le sud de la Finlande, ont mis le système à l'essai, permettant à leurs forces de police de tester l'appareil. Les chercheurs expliquent que leur objectif est de développer un équipement de test pour satisfaire le plus possible les besoins de la police. M. Jarmo Puustinen de la Police nationale de la circulation a résumé les besoins des forces de police comme tels: la volonté politique; un bon équipement pour une meilleure productivité; une coopération avec les fabricants et utilisateurs («la conception de la route avance main dans la main avec la conception de la voiture»); et la mobilité, une fonction de la sécurité (pas de sécurité, pas de fonctionnalité). M. Puustinen fait remarquer que les trois causes principales de décès sur les routes européennes sont la vitesse, l'alcool au volant et le non port de la ceinture de sécurité. Des solutions techniques et des pare-feux sont utilisés pour sauvegarder la base de données. Selon l'équipe de recherche, les images datant de plus d'un mois ainsi que celles n'indiquant aucune infraction sont automatiquement détruites. Une fois la phase de test passée, la technologie de surveillance sera transférée de la plateforme test aux voitures de police. La technologie sera mise sur le marché dans trois ans. Le centre de recherche technique VTT explique qu'ASSET-ROAD travaille sur quatre sites (en Allemagne, en Autriche, en France et en Finlande). Le site de test finlandais coûte près de 270 000 euros. Le site allemand se concentre sur la sécurité intégrée, tandis que le site français développe des applications de sécurité fondées sur la technologie GNSS (système mondial de navigation par satellite). Le site autrichien quant à lui travaille sur un module d'essai de recherche et développement (R&D). Le Centre de recherche technique VTT travaille avec la Police nationale de la circulation et l'opérateur de services Emtele Oy pour développer l'équipement test finlandais. «L'intention principale est de soutenir les forces de police chargées de la circulation pour surveiller toute infraction au code de la route ainsi que le respect du port de la ceinture et des vitesses imposées et le maintien de la distance de sécurité entre les véhicules», explique le Dr Matti Kutila du Centre de recherche technique VTT. «Toutes ces mesures sont bénéfiques à la sécurité routière.» Le consortium d'ASSET-ROAD consiste en 19 partenaires (instituts de recherche, universités, industrie et petites et moyennes entreprises) de 10 États membres de l'UE, de l'Inde et de la Tanzanie.

Pays

Finlande, Inde, Tanzanie