Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Evaluation pilote des incidences économiques du domaine HPCN d'ESPRIT

Un rapport présentant les résultats d'une évaluation économique pilote des projets menés dans le domaine de l'informatique distribuée à haute performance (HPCN) avec un soutien financier du programme de recherche communautaire dans le domaine des technologies de l'information ...
Un rapport présentant les résultats d'une évaluation économique pilote des projets menés dans le domaine de l'informatique distribuée à haute performance (HPCN) avec un soutien financier du programme de recherche communautaire dans le domaine des technologies de l'information (ESPRIT) est désormais disponible. Les travaux de recherche ont été effectués entre juillet et décembre 1996 par des consultants extérieurs pour le compte de la Commission.

La méthode utilisée a consisté en des entrevues avec des participants à des projets sélectionnés en tant qu'échantillon statistique représentatif de tous les projets financés dans le cadre du domaine HPCN. Cette démarche a eu pour but d'évaluer les effets économiques réels produits par les participants dans leur propre intérêt, principalement en termes de ventes et de réduction des coûts. Seuls des résultats regroupés sont présentés étant donné que certains chiffres utilisés sont confidentiels.

L'étude a mis en évidence deux types d'effets, à savoir ceux liés directement aux objectifs du projet de recherche (effets directs) et ceux qui dépassent le cadre des objectifs des projets (effets indirects).

Les principaux résultats de l'étude sont les suivants:

- Parmi les 43 participants sur lesquels a porté l'évaluation, 16 effets directs et 109 effets indirects ont été observés
- les effets indirects comprennent les transferts de technologie, tandis que des effets commerciaux plus faibles et des effets organisationnels ont également été détectés
- les effets directs font intervenir des innovations résultant directement du projet
- les grandes entreprises ont produit des effets directs plus nombreux, alors que les PME ont généré plus d'effets indirects
- aucune corrélation n'a été observée entre les effets et les fonds investis.

Informations connexes

Programmes