Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Besoins énergétiques dans les bâtiments

Le BEO (Forschungszentrum Jülich - Projekttrager Biologie, Energie, Okologie), l'un des membres allemands du réseau OPET (Organisations pour la promotion des technologies énergétiques) s'est concentré sur le domaine des besoins énergétiques dans les bâtiments, au cours de la p...
Le BEO (Forschungszentrum Jülich - Projekttrager Biologie, Energie, Okologie), l'un des membres allemands du réseau OPET (Organisations pour la promotion des technologies énergétiques) s'est concentré sur le domaine des besoins énergétiques dans les bâtiments, au cours de la première année de ses activités au sein de l'OPET. Le succès de cette approche démontre l'expertise que différents réseaux OPET peuvent acquérir dans des domaines spécifiques.

Le BEO a commencé ses activités sur le thème des bâtiments au mois de mars 1997, avec un séminaire sur l'éclairage naturel dans les bâtiments. Un séminaire consacré aux façades jumelées actives ainsi qu'un atelier de travail intitulé "Economies d'énergie dans les monuments historiques" se sont déroulés au mois d'octobre. L'atelier de travail visait à offrir des solutions d'ordre pratique permettant de répondre aux exigences en matière d'isolation thermique dans le parc des bâtiments existants. En outre, sa vocation était de trouver des moyens permettant d'harmoniser les impératifs de la conservation des édifices et l'utilisation rationnelle de l'énergie.

Au nombre des multiples solutions pratiques qui ont été suggérées dans le cadre des discussions de l'atelier de travail, on peut citer:

- éviter les revêtements hydrophobes sur les murs externes
- cibler les points faibles du bâtiment (condensation etc.)
- définir l'épaisseur optimale des couches isolantes internes.

Le BEO entend poursuivre à l'avenir ses activités dans le secteur du bâtiment, et prévoit des séminaires sur l'isolation transparente dans les locaux industriels, les techniques photovoltaïques et l'étude architecturale, les habitations passives et à faible énergie, ainsi que les systèmes de chauffage solaire collectifs avec emmagasinage de l'énergie entre les saisons.

Informations connexes