Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'UE demande aux régions d'aider à renforcer la capacité d'innovation de l'Europe

Les actions entreprises par les autorités et les gouvernements régionaux à travers l'UE ont une contribution majeure à apporter au renforcement de la compétitivité de l'Europe. Près de 100 régions de l'UE ont déjà bénéficié d'un financement communautaire pour élaborer des poli...
Les actions entreprises par les autorités et les gouvernements régionaux à travers l'UE ont une contribution majeure à apporter au renforcement de la compétitivité de l'Europe. Près de 100 régions de l'UE ont déjà bénéficié d'un financement communautaire pour élaborer des politiques visant à encourager l'innovation. Une conférence récente a réuni des représentants de ces régions pour procéder à un échange d'idées et tirer un enseignement des réussites sur une base réciproque et pour examiner comment les régions peuvent contribuer à réduire le "déficit d'innovation" dont souffre l'Europe.

Deux initiatives communautaires, les stratégies d'innovation régionales (RIS) et les stratégies régionales d'innovation et de transfert de technologie (RITTS), ont ensemble aidé près de 100 régions de l'UE à examiner leurs stratégies d'innovation. Après avoir analysé leurs politiques d'innovation existantes, ces régions sont en mesure de se concentrer sur les domaines où des améliorations s'imposent et de mettre en oeuvre des politiques visant à encourager les entreprises locales à être plus innovantes. L'objectif est de promouvoir l'innovation dans ces régions de manière à permettre l'expansion des entreprises existantes et la création d'entreprises nouvelles. Les RIS et les RITTS visent en particulier à promouvoir l'innovation dans les petites et moyennes entreprises (PME) et à faciliter l'exploitation commerciale des technologies mises au point dans les universités et les instituts de recherche.

Lors des deux journées de discussions, les participants se sont penchés non seulement sur l'élaboration et la mise en oeuvre de stratégies d'innovation, mais aussi sur la façon dont les régions peuvent collaborer à l'élaboration de ces stratégies. Mme Edith Cresson, membre de la Commission responsable de la recherche et de l'innovation, a insisté fortement sur ce second point dans son allocution de clôture devant la conférence. Elle a décrit cinq thèmes d'action pour stimuler l'innovation en Europe en notant, pour chaque thème, les domaines dans lesquels les régions pourraient apporter une contribution particulière. En premier lieu, l'Europe n'investit pas suffisamment dans la recherche et elle le fait de façon trop dispersée. Selon Mme Cresson, la coopération interrégionale permettra d'éviter les doubles emplois et de créer la masse critique nécessaire à l'exploitation des nouvelles technologies. Les régions doivent toutefois s'assurer également que leurs stratégies d'innovation sont fondées sur la demande des entreprises et axées sur la valorisation des compétences disponibles.

En ce qui concerne le deuxième thème, celui des systèmes d'éducation et de formation et des liens entre l'éducation et l'industrie, la compétence est essentiellement nationale ou régionale, a remarqué Mme Cresson. Certaines régions ont déjà mis en oeuvre de nombreuses initiatives qui pourraient être intégrées dans les stratégies d'autres régions. S'agissant du troisième thème, celui de l'amélioration du système des brevets en Europe, des actions devraient être lancées au niveau régional en vue notamment d'informer les PME de la valeur des brevets et de les encourager à utiliser le système, à des fins de protection et pour explorer les technologies existantes.

Le quatrième thème, celui du financement de l'innovation, revêt un intérêt particulier, selon le commissaire. En dépit d'une véritable mobilisation des différents pays en faveur du capital-risque, l'investissement dans le démarrage des entreprises et dans la technologie est insuffisant. Des fonds d'investissement à vocation régionale ont déjà été créés dans certaines régions d'Europe, lesquels ont réussi à orienter les fonds vers les entreprises technologiques. Les régions peuvent également avoir un impact en encourageant les inventeurs de nouvelles technologies à se procurer les fonds nécessaires pour les exploiter et en aidant à les mettre en rapport avec les investisseurs.

Le cinquième thème abordé par Mme Cresson a été la diffusion des nouvelles technologies, notamment dans les petites entreprises qui ne sont pas de haute technologie, mais qui pourraient utiliser les technologies nouvelles dans leurs processus de fabrication. Certaines régions ont mis en place des initiatives pour aider les PME à avoir accès aux technologies nouvelles qui leur sont nécessaires et pour trouver des chercheurs pouvant répondre à leurs besoins.

Informations connexes