Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La Commission étudie les progrès réalisés sur les questions du transport durable

La Commission européenne a récemment publié un document de travail qui se concentre sur les problèmes environnementaux liés au transport routier par camions. L'objectif de ce document est de focaliser les discussions lors de la prochaine réunion des ministres des transports de...
La Commission européenne a récemment publié un document de travail qui se concentre sur les problèmes environnementaux liés au transport routier par camions. L'objectif de ce document est de focaliser les discussions lors de la prochaine réunion des ministres des transports de l'Union européenne, prévue le 15 septembre 1998, en présentant un récapitulatif des propositions les plus importantes faites dans ce domaine. Il donne le détail des diverses options de politique proposées par le Commission afin de parvenir à un système de transport plus durable, et il esquisse les orientations futures en matière de politique.

Parmi les propositions les plus importantes, appelant une décision de la part du Conseil dans ce contexte, figurent la proposition de 1996 relative à une Eurovignette, l'accord sur les transports avec la Suisse (1998), la libéralisation des chemins de fer, du fret et du trafic international voyageurs (1995), l'accord multilatéral sur les voies fluviales (1996), les normes de poids pour les camions et poids lourds (1994), le contrôle de la circulation aérienne (1996) et l'harmonisation des interdictions de conduire (1998).

Au nombre des propositions en préparation, qui sont indiquées dans le document et qui nécessiteront une attention prioritaire, figurent le Livre blanc sur la tarification de l'infrastructure, les réseaux ferroviaires et les montages financiers, le suivi pour le réseau des citoyens, Auto-Oil II et les communications de la Commission en matière de transports aériens et d'environnement, et sur l'évaluation des performances, la logistique, et le temps de travail dans les secteurs exclus des accords actuellement conclus avec la Communauté.

La Commission s'est engagée à surveiller attentivement l'évolution de la situation, pour veiller à éviter, ou à minimiser, l'intensité dans le développement économique, grâce à la réduction de tout transport inutile. Cette initiative englobe également les efforts destinés à rendre les moyens de transport "écologiques" beaucoup plus attrayants sur le plan commercial. Une fois que ce cadre sera en place, il devrait contribuer de façon sensible à la création d'un système de transport mieux intégré et plus durable en Europe.