Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

EUROFLUX développe une méthodologie de pointe pour les mesures du CO2

Le projet EUROFLUX (1995-1998), financé dans le cadre du programme de recherche communautaire Environnement et climat, avait pour objectif d'effectuer des mesures de flux sur le long terme, pour le gaz carbonique, l'eau et l'énergie dans 17 écosystèmes forestiers différents du...
Le projet EUROFLUX (1995-1998), financé dans le cadre du programme de recherche communautaire Environnement et climat, avait pour objectif d'effectuer des mesures de flux sur le long terme, pour le gaz carbonique, l'eau et l'énergie dans 17 écosystèmes forestiers différents du continent européen.

Le projet a généré une banque de données qui contient environ 80% des données mondiales sur les mesures de flux à long terme, et comprend une gamme étendue de types de climat et de végétation. Les informations ont permis de dégager une image intéressante du rôle joué par les forêts européennes dans le cycle terrestre du carbone, en ce sens que les résultats préliminaires montrent qu'un tiers environ des émissions de CO2 en Europe est absorbé par les forêts européennes.

En raison de l'importance que revêt cette question à la lumière des mesures prises à l'échelle internationale, par exemple la signature du protocole de Kyoto au mois de décembre 1997 en vue de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, un certain nombre de séminaires internationaux avaient été organisés afin de discuter les résultats de R&D obtenus par l'UE dans ce domaine.

Le séminaire qui a eu lieu à Polson, aux Etats-Unis, a pris un rôle significatif, puisqu'il a abouti à la mise en oeuvre d'un projet similaire pour l'Amérique du Nord - désigné AMERIFLUX, en vertu duquel les participants européens et américains ont convenu d'adopter le concept et la méthodologie adoptés dans le cadre du projet pour un réseau américain. D'autres réseaux ont également vu le jour, notamment le réseau MEDEFLU, qui possède six sites répartis sur l'ensemble de l'Europe méditerranéenne, ainsi que le réseau de carbone euro-sibérien.

Une conférence, qui a récemment eu lieu à Washington, aux Etats-Unis, dans le cadre de l'accord de coopération en matière de science et de technologie entre les Etats-Unis et l'UE, a également donné aux participants l'occasion de discuter du renforcement de la coopération sur la question du changement climatique, et en particulier du budget consacré au carbone terrestre.

Informations connexes

Programmes