Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Institut de l'environnement du CCR - rapport annuel 1997

L'Institut de l'environnement, un des sept instituts du Centre commun de recherche (CCR) de la Commission européenne, a publié récemment son rapport annuel 1997. La mission principale de l'Institut, qui absorbe environ 73% de son budget, consiste à fournir un soutien scientifi...
L'Institut de l'environnement, un des sept instituts du Centre commun de recherche (CCR) de la Commission européenne, a publié récemment son rapport annuel 1997. La mission principale de l'Institut, qui absorbe environ 73% de son budget, consiste à fournir un soutien scientifique et technique indépendant nécessaire à la formulation, à la mise en oeuvre et au suivi de la politique environnementale européenne. En 1997, l'Institut est parvenu à établir un équilibre adéquat entre ses activités de recherche et ses activités de soutien, ce qui lui a permis d'apporter un soutien efficace aux politiques communautaires tout en consolidant ses compétences scientifiques et techniques.

Les programmes d'actions à frais partagés représentent également une partie importante des travaux exécutés sur une base annuelle par l'Institut et les contrats obtenus dans ce domaine par le biais de sa participation à divers appels d'offres en 1997 couvrent les thèmes suivants:

- le rôle des particules et oxydants photochimiques dans la chimie de la troposphère
- les incidences du changement climatique sur les ressources en eau douce de l'Europe
- la qualité de l'air et les effets des polluants sur la population européenne
- le développement de méthodes d'analyse pour le contrôle des aliments
- l'évaluation des risques pour l'environnement et les produits chimiques provoquant des troubles endocriniens.

Dans le cadre de la préparation du Cinquième programme-cadre de RDT, l'Institut de l'environnement entend renforcer ses activités dans les domaines de la gestion et de la qualité de l'eau, de la toxicologie environnementale et de la santé humaine. Dans le contexte des implications du protocole de Kyoto, il développera également ses activités consacrées à l'ozone troposphérique et aux aérosols atmosphériques. En outre, il intensifiera ses travaux sur la détermination des émissions des véhicules, notamment dans le cadre du programme Auto-Oil, qui contribueront à l'évaluation de l'impact des futurs carburants sur la qualité de l'air dans les grandes villes européennes.

Informations connexes

Programmes