Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le CCR développe un nouveau code de sûreté des réacteurs

L'Institut des systèmes, de l'informatique et de la sûreté du Centre commun de recherche de la Commission européenne, en liaison avec les laboratoires nationaux compétents, a développé un nouveau code de sûreté des réacteurs pour la détermination des interactions combustible/r...
L'Institut des systèmes, de l'informatique et de la sûreté du Centre commun de recherche de la Commission européenne, en liaison avec les laboratoires nationaux compétents, a développé un nouveau code de sûreté des réacteurs pour la détermination des interactions combustible/réfrigérant en cas d'accident grave. Ces accidents, qui peuvent provoquer la dégradation et la fusion des éléments combustibles, ont une probabilité extrêmement faible, mais il est nécessaire de se prémunir contre leur survenue en raison du risque potentiel de rejets radioactifs.

Le code a déjà été testé dans l'installation expérimentale FARO (Fuel melting et release oven) du CCR où une série d'essais de refroidissement du combustible fondu sous haute pression, faisant appel à jusqu'à 150 kg de coeur fondu, a été menée à bien. Ces essais ont permis d'obtenir d'importants résultats concernant les interactions entre combustible et réfrigérant dans des scénarios d'accident grave pour les réacteurs à eau légère (REL). Point particulièrement important, tous les essais ont mis en évidence une désintégration et un refroidissement considérables du combustible fondu dans l'eau.

Les essais ont également montré que la taille moyenne des débris était comprise entre 3,5 et 5 mm, de sorte que le lit de débris pouvait être refroidi par de l'eau. En outre, la charge thermique en phase précoce pour les structures collectrices de débris était peu élevée et il n'y a eu aucune explosion de vapeur.

Thèmes

Sécurité