Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Intégrer les préoccupations environnementales dans la politique énergétique

Une communication présentant les orientations spécifiques d'une politique énergétique prenant en compte les préoccupations environnementales vient d'être adoptée par la Commission européenne. Une série d'actions est proposée dans cette communication pour préparer un avenir éne...
Une communication présentant les orientations spécifiques d'une politique énergétique prenant en compte les préoccupations environnementales vient d'être adoptée par la Commission européenne. Une série d'actions est proposée dans cette communication pour préparer un avenir énergétique durable du point de vue de l'environnement qui concerne trois domaines prioritaires. Il s'agit de la promotion de l'efficacité énergétique et des économies d'énergie, de l'augmentation de la part de marché des sources d'énergie renouvelables et de la réduction de l'impact environnemental des sources d'énergie conventionnelles.

La communication souligne la nécessité d'agir à tous les niveaux et insiste sur le fait que la responsabilité incombe en premier lieu aux Etats membres, étant donné que la plupart des mesures de politique énergétique sont prises par le Conseil et les Etats membres. Par ailleurs, la Commission facilitera et soutiendra la coopération étroite nécessaire entre les Etats membres et d'autres parties intéressées. Cette coopération visera à appuyer des priorités spécifiques en matière de politique d'énergie, assurera une meilleure coordination avec d'autres mesures prises par l'Union européenne dans le domaine de l'énergie, et développera la dimension extérieure de la politique énergétique.

En introduisant cette communication, le commissaire Papoutsis, responsable de l'énergie, a déclaré qu'il fallait être plus respectueux de l'environnement dans la manière dont l'énergie était produite et consommée. Il a également mentionné qu'il militait en faveur d'une politique énergétique plus écologique dont les priorités consistent à promouvoir les sources d'énergie renouvelables et les économies d'énergie, tout en insistant sur la nécessité d'un engagement politique plus ferme de la part des Etats membres et du Conseil des ministres.