Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le CCR s'inquiète de la sécurité routière

La Centre commun de recherche de la Commission européenne (CCR) souhaite coopérer avec le réseau transeuropéen EuroNCAP à la mise à l'essai d'automobiles pour améliorer la sécurité routière, a déclaré M. Neil Kinnock, membre de la Commission en charge des transports lors d'une...
La Centre commun de recherche de la Commission européenne (CCR) souhaite coopérer avec le réseau transeuropéen EuroNCAP à la mise à l'essai d'automobiles pour améliorer la sécurité routière, a déclaré M. Neil Kinnock, membre de la Commission en charge des transports lors d'une conférence de presse organisée le 26 janvier 1999 pour annoncer les résultats de la dernière phase d'essais d'impact exécutée dans le cadre du programme européen d'évaluation des nouvelles voitures (EuroNCAP).

Selon EuroNCAP, Les accidents de la route font environ 45 000 morts par an dans les 15 Etats membres de l'Union européenne.

"Pour toutes les raisons évidentes d'humanité, et pour des raisons moins évidentes de coût, néanmoins importantes sur le plan économique, ces accidents doivent être réduits. Et ils peuvent l'être", a affirmé M. Kinnock.

Il a fait l'éloge des essais exécutés par l'EuroNCAP et a expliqué qu'il serait possible d'éviter des blessures si les voitures étaient toutes fabriquées conformément aux normes de sécurités les plus élevées correspondant à leur catégorie de taille. "EuroNCAP a contribué à réaliser un changement important et favorable dans l'attitude des fabricants d'automobiles envers l'intégration de la sécurité des occupants à la conception des véhicules," a-t-il expliqué.

Toutefois, il a également souligné qu il reste des questions à résoudre y compris la mise au point d'une barrière de collision reproduisant les collisions graves plus efficacement.
%"Le Centre commun de recherche (CCR) de la Commission souhaite participer à ces travaux, et les entretiens ont jusqu'à présent identifié un rôle de premier plan pour l'Europe, qui soutient le développement de bonnes structures anti-collision compatibles pour l'industrie automobile européenne a déclaré M. Kinnock.

EuroNCAP est soutenu par la Commission, les gouvernements néerlandais, suédois et britannique et les associations d'automobilistes et de consommateurs de toute l'Europe.