Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Ritt Bjerregaard, membre de la Commission européenne en charge de l'environnement, attire l'attention sur le recyclage des déchets

La question des déchets engendre un intérêt considérable de la part des responsables politiques, principalement pour la raison que ces dernières années, leur quantité a continué d'augmenter, a déclaré Ritt Bjerregaard, membre de la Commission européenne en charge de l'environn...
La question des déchets engendre un intérêt considérable de la part des responsables politiques, principalement pour la raison que ces dernières années, leur quantité a continué d'augmenter, a déclaré Ritt Bjerregaard, membre de la Commission européenne en charge de l'environnement, lors de la première réunion du Recycling Forum la semaine dernière (26 janvier) à Bruxelles.

"En 1990, les déchets municipaux européens représentaient 81 millions de tonnes. In 1995, ce montant était passé à 104 millions de tonnes", a-t-elle affirmé, expliquant qu'environ 65 % du total était mis en décharge.

"La nouvelle directive sur les déchets de décharge, qui devrait je pense, être adoptée cette année, vise deux objectifs, a-t-elle ajouté. Le premier est de veiller à ce que la mise en décharge des déchets soit effectuée dans le respect de l'environnement. L'autre est d'empêcher la mise en décharge, ce qui conduira à une augmentation du recyclage."

Le recyclage sous la forme de récupération des matériaux est une priorité clé de la stratégie communautaire en matière de déchets, a expliqué Mme Bjerregaard.

"L'élimination de matériaux de haute qualité n'aura plus cours et il nous faudra réduire l'utilisation de ressources non renouvelables et empêcher la production de déchets, a-t-elle dit".

Elle a ajouté toutefois qu'il est essentiel à long terme de s'efforcer de mettre au point des produits recyclables plus propres, a-t-elle ajouté.

Les produits propres de l'avenir ne devraient pas contenir de substances dangereuses. Nous devons réduire la production de déchets dangereux, en limitant ou en interdisant certains métaux lourds et d'autres substances dangereuses dans les procédés comme dans les produits," a déclaré Mme Bjerregaard.