Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Préparer l'Europe à la nouvelle génération de téléphonie mobile

Des chercheurs financés par l'UE ont développé le premier modèle de canaux radio de la 5G, une innovation qui permettra d'établir les prochaines normes du secteur mobile.

La 5G, la prochaine génération de téléphonie mobile, reste encore à concrétiser pleinement, mais l'UE s'est engagée à s'assurer que les entreprises et les services européens seront en mesure de l'exploiter au maximum, lorsqu'elle sera là. Le secteur prédit que la vitesse et la capacité de la 5G ouvriront la voie à de nouvelles applications notamment en informatique dématérialisée (cloud computing), en Internet des objets (IdO) et dans les communications M2M (machine à machine). Pour s'assurer que l'industrie européenne et les efforts technologiques en profitent pleinement, l'Europe doit toutefois jouer un rôle influent dans la conception de l'infrastructure de la 5G. Le projet METIS, financé par l'UE, est un bon exemple des sérieux investissements engagés dans la 5G. Le projet a reçu un soutien européen de 15,9 millions d'euros. Il a utilisé sa conférence de clôture, organisée en mars 2015 à Turin, pour présenter un progrès de taille, la fourniture des premiers modèles de canaux radio en 5G. Ces modèles sont basés sur des scénarios et critères utilisateurs réalistes, et sont mis en relation avec une gamme d'options. La 5G soutiendra une grande variété d'applications, il faudra donc différents modèles de canaux. Des chercheurs et des développeurs de nouvelles technologies et produits bénéficieront des modèles de canaux de radio 5G dans plusieurs régions, en leur permettant de caractériser la performance des premières conceptions de la 5G. Par exemple, ces modèles permettront aux techniciens d'effectuer des tests en laboratoire en vue de prédire comment les dispositifs fonctionneront en conditions réelles. Ils permettront aussi l'évaluation de performance du système, l'optimisation du système, la simulation de l'interface radio, les tests de R&D et l'approbation de produit final, assurant que l'Europe aura une forte influence sur la 5G. Les membres du consortium ont été très prudents pour assurer que les modèles de canaux radio couvrent un spectre de fréquences très étendu, des bandes de fréquences cellulaires actuelles relativement basses jusqu'aux ondes centimétriques et millimétriques. Alors que peu de travaux ont été réalisés pour comprendre comment ces systèmes d'ondes millimétriques fonctionneront en pratique, certaines entreprises technologiques projettent que de nouveaux modèles de canaux seront nécessaires pour la 5G, étant donné que le trafic de données sans fil mobiles devrait augmenter d'un facteur 1000 par rapport aux chiffres de 2010 d'ici 2020. Ces modèles aideront à accélérer le développement de la prochaine génération de la technologie sans fil, et s'assureront que les entreprises et le savoir-faire européens sont en position dominante. METIS a déjà aidé à poser les bases pour un consensus européen, et de fait mondial, sur le futur des communications sans fil et mobiles, offrant une précieuse contribution aux processus de pré-standardisation et de régulation. Une raison importante du succès du projet METIS a été la force de son consortium européen, complété par des partenaires hors d'Europe, pour assurer une harmonisation mondiale. Le consortium a rassemblé des acteurs des télécommunications, des fournisseurs, des opérateurs et des chercheurs universitaires, aux côtés d'un nouveau partenaire de l'industrie automobile pour apporter une autre perspective. Pour plus d'informations, veuillez consulter: METIS https://www.metis2020.com/

Pays

Suède

Articles connexes