Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

SEA CHANGE et RESPONSEABLE ont uni leurs forces pour maximiser l'impact sur les connaissances scientifiques sur les océans

SEA CHANGE et RESPONSEABLE – deux nouveaux projets d'Horizon 2020 – ont récemment organisé une réunion de lancement conjointe, marquant le début d'une collaboration étroite dans l'objectif d'améliorer les connaissances sur les océans.
SEA CHANGE et RESPONSEABLE ont uni leurs forces pour maximiser l'impact sur les connaissances scientifiques sur les océans
Les connaissances scientifiques sur les océans sont un ensemble de connaissances portant sur la compréhension de l'influence de l'océan sur l'homme mais aussi notre influence sur l'océan, et la déclaration de Galway sur la coopération pour l'océan Atlantique engage l'UE, le Canada et les États-Unis à promouvoir ces connaisances afin de sensibiliser les citoyens à la valeur de l'Atlantique. Les projets SEA CHANGE et RESPONSEABLE, qui font partie des nombreux nouveaux projets d'Horizon 2020 présentés lors de la conférence du mois dernier L'Atlantique - notre ressource partagée: faire de la vision une réalité, collaboreront dans les années à venir dans l'objectif d'approfondir considérablement les connaissances sur cet océan.

SEA CHANGE

Le projet SEA CHANGE, qui a été présenté par Jon Parr de l'association biologique marine au Royaume-Uni et Paula Keener de l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA, pour National Oceanic and Atmospheric Administration), vise à faire progresser le concept des connaissances sur les océans en vue d'inciter les citoyens à prendre une action directe et durable pour renforcer l'intégrité de nos mers et océans.

Au cours des trois prochaines années, l'équipe tentera d'établir un changement de mentalité concernant la façon dont les Européens considèrent les océans. L'idée est que les citoyens qui comprennent réellement les principes et les concepts liés à l'océan posséderont désormais les outils leur permettant de prendre des décisions informées. Notamment, les tâches du projet impliqueront la révision et la compilation des informations existantes dans ce domaine ainsi que l'utilisation de l'innovation sociale pour soutenir de nombreuses actions de mobilisation relatives aux réseaux Life Long Learning et Blue Schools Network. En effet, un nombre de réseaux pertinents et influents – comme le réseau européen des centres et musées scientifiques (Ecsite), l'association européenne des géographes (EUROGEO) et l'organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), et l'association européenne des enseignants en science marine (EMSEA) – sont partenaires du projet.

L'équipe est soutenue par un groupe de conseil transatlantique et malgré le lancement récent de SEA CHANGE, de nombreuses rencontres ont déjà été organisées sur les connaissances transatlantiques sur les océans. Lors de la conférence, M. Parr et Mme Keener ont souligné l'importance de cette dimension transatlantique dans le développement du projet. Mme Keener a mis l'accent sur le travail notable effectué sur les connaissances sur les océans dans lequel NOAA s'est engagé depuis la signature de la déclaration de Galway et sur les activités de complémentarité de NOAA qui soutiendront le projet tout au long de sa progression. Par exemple, les participants européens et américains ont déjà eu l'opportunité d'approfondir leurs connaissances grâce aux découvertes en haute mer à bord du bateau NOAA, The Okeanos Explorer. D'après Mme Keener, ce type d'apprentissage conjoint est le prolongement naturel de notre patrimoine, notre responsabilité, notre passion, nos ressources, nos connaissances en commun.

Le comité consultatif international de SEA CHANGE se rencontre à Lisbonne en juin dans le cadre de la Semaine bleue et participera à l'atelier sur les connaissances transatlantiques sur les océans.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:

SEA CHANGE
http://www.seachangeproject.eu/

RESPONSEABLE

L'équipe du projet RESPONSEABLE (Sustainable Oceans: Our collective responsibility, our common interest) abordera des questions similaires à celles de SEA CHANGE mais sous un angle différent, comme l'ont expliqué le Dr. Olga Mashkina d'ACTeon en France et le Dr. Paul Snelgrove de la Memorial University de Newfoundland au Canada lors de la conférence.

Les 15 partenaires du projet RESPONSEABLE, qui représentent une vaste gamme d'organisations interdisciplinaires et de praticiens, collaboreront dans l'objectif de développer du matériel de communication ciblé en vue de renforcer la prise de conscience de notre responsabilité (individuelle et collective) envers l'océan et ses écosystèmes. Cette démarche impliquera l'évaluation cruciale des stratégies de communication existantes, du matériel et de la gouvernance relatifs aux océans ainsi qu'une analyse des valeurs, des perceptions et de la compréhension de l'état, du fonctionnement et du rôle des océans et des connaissances qui existent sur la relation océan-homme. L'objectif est d'inciter un changement de comportement des parties prenantes clés, afin de réduire les pressions sur les écosystèmes marins et d'explorer les opportunités offertes par les océans.

Cette recherche permettra d'établir un système de connaissances océaniques interactif et accessible au grand public permettant de développer et de tester des ressources de communication ciblées innovants, dont des activités pour les réseaux sociaux et les jeux sérieux. Elle alimentera par ailleurs le développement d'une orientation claire pour les décideurs politiques quant aux connaissances sur les océans pour le développement de stratégies efficaces. Le projet RESPONSEABLE a adopté une approche régionale, et couvrira la mer du Nord, l'océan Atlantique, la mer Noire, la Baltique et la Méditerranée, mobilisant ainsi des parties prenantes régionales tout en s'appuyant sur les initiatives existantes. À l'instar de SEA CHANGE, l'aspect transatlantique représentera un pilier du projet. L'équipe est soutenue par des experts et des décideurs politiques aux États-Unis et au Canada. Grâce à des partenariats avec des universités comme la Memorial University de Newfoundland, le projet établira des collaborations avec des réseaux déjà établis en Amérique du Nord et pourra diffuser des résultats à un public transatlantique.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:

RESPONSEABLE
http://www.responseable.eu/

Source: D'après la couverture de la conférence intitulée L'Atlantique, notre ressource partagée: Faire de la vision une réalité.

Informations connexes