Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'intégration de capteurs dans les smartphones pourrait révolution l'industrie des jeux

Les chercheurs du projet PING veulent révolutionner l'industrie des jeux par l'intégration de capteurs compatibles avec les smartphones dans des cartes et les paquets d'emballage.
L'intégration de capteurs dans les smartphones pourrait révolution l'industrie des jeux
La communication en champ proche (NFC) est une forme de communication sans contact pour les appareils comme les smartphones et les tablettes, permettant aux utilisateurs de simplement placer son téléphone à proximité d'un appareil NFC compatible pour établir une connexion. En plus de modifier les modalités d'achats de biens et de services (il suffit de passer votre smartphone pour payer vos courses ou votre ticket de train), la technologie NFC a le potentiel de révolutionner l'industrie des jeux, chiffrée à plusieurs millions d'euros.

Le projet PING (Printed Intelligent NFC Game cards and packaging) de trois ans, financé par l'UE et lancé en janvier 2015, se concentre sur cet aspect particulier de la technologie NFC, et cherche à s'assurer que le secteur des jeux d'Europe est en bonne position pour bénéficier pleinement des opportunités offertes par la nouvelle technologie. Ce secteur inclut des entreprises qui se spécialisent dans les cartes à jouer et les autocollants, où les capteurs lisibles pour les smartphones pourraient apporter de nouvelles expériences et possibilités aux joueurs.

Le projet commence avec un objectif clair; établir en trois ans un procédé de fabrication standardisé à grande échelle et économique pour la technologie d'identification sans fil en objets imprimés. L'objectif est de développer la puce NFC la plus fine, flexible et économique au monde, de réinventer les normes d'assemblage industriel et d'intégrer ces puces dans les applications de jeux, les cartes et les emballages de la manière la plus simple possible.

Le projet explore également l'intégration de caractéristiques supplémentaires comme les capteurs, les écrans d'affichage et les éléments sonores, pour renforcer la réalisation de l'Internet des objets. Ce concept est utilisé pour décrire un réseau d'objets physiques intégrés de capteurs et d'éléments électroniques et capables d'échanger des données entre dispositifs connectés.

Pour réaliser cela, le consortium a rassemblé plusieurs entreprises européennes actives dans le secteur des jeux, du conditionnement, de l'impression électronique et de l'identification par radiofréquence. Les partenaires travaillent actuellement sur le développement d'une technologie de films fins souples et d'une conception de puce, qui seront ensuite élargies pour une production de masse.

Ils espèrent ouvrir de nouvelles opportunités pour le secteur des jeux notamment grâce au développement d'applications pour smartphone pour certains jeux de cartes. Par exemple, le téléphone d'un joueur pourrait reconnaître une carte donnée et proposer des instructions. Dans les jeux de cartes à collectionner, où les joueurs se battent avec des cartes de créatures par exemple, les capacités des créatures sont généralement fixées et ne changent qu'en fonction des résultats des jets de dés. En stockant des données dans la carte, la personnalité et l'histoire de chaque carte peuvent être ajoutées et même modifiées, pour offrir aux joueurs une multitude de nouvelles options. Il suffira à ces derniers de télécharger les informations des cartes en ligne pour jouer avec des joueurs du monde entier.

De plus, les collectionneurs de cartes à échanger pourront trouver l'année de production d'une carte et même plus encore en la scannant avec leur smartphone. L'identification de toutes les cartes jouées pourrait avoir des implications pour les casinos, par la diffusion à grande échelle de compétition de poker en direct ou la découverte de cartes de contrefaçon.

Le projet, financé à hauteur de 3 334 243 d'euros grâce à un financement européen, s'achèvera à la fin 2018.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:

PING
http://www.pingproject.eu/

Source: D'après un communiqué de presse du projet PING.

Informations connexes