Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

CORDIS Express: Tout est dans le choix du bon moment!

L'édition de CORDIS Express de cette semaine se penche sur des projets de recherche financés par l'UE qui cherchent à améliorer la façon dont nous mesurons le temps.
CORDIS Express: Tout est dans le choix du bon moment!
Le temps presse. Le temps guérit toutes les blessures. Chaque chose en son temps. La pléthore des «adages liés au temps» qui imprègnent nos discours montre le poids que le temps a sur nos esprits. Que ferions-nous si le temps changeait? Les chercheurs du National Physical Laboratory (NPL) au Royaume-Uni se sont penchés sur cette question il y a 60 ans lorsqu'ils se sont rendu compte que le jour s'allongeait.

En 1955, le temps astronomique posait clairement un problème: la durée d'une seconde changeait en raison d'une rotation irrégulière de la Terre. Pour répondre à cette énigme, Louis Essen et Jack Parry du NPL ont conçu et mis en place la première horloge atomique à jet de césium au monde et ont ainsi transformé la façon dont nous mesurons et utilisons le temps.

Aujourd'hui, les horloges atomiques forment la base de notre communication moderne et de la technologie de navigation. Nos meilleures horloges atomiques ne perdent qu'une seconde toutes les 30 milliards d'années, ce qui en fait les dispositifs de mesure les plus précis jamais mis au point, bien qu'ils soient également extrêmement sensibles aux perturbations externes.

L'amélioration de ces horloges pourrait ouvrir la voie à de nouvelles applications passionnantes dans des domaines tels que la géodésie, le suivi de la flotte, les véhicules autonomes, la réalité augmentée et mettre en lumière certaines des questions les plus fondamentales de la recherche. Et c'est pourquoi les chercheurs financés par l'UE se penchent sur la question du temps.

Le projet NUCLOCK récemment lancé œuvre au développement d'un type innovant d'horloge, basée sur une transition nucléaire unique en thorium-229 qui sera largement inerte dans les perturbations, de conception plus simple, et peut surpasser les horloges atomiques existantes en termes de précision.

Parallèlement, l'équipe du projet SOC2 travaille au développement d'horloges optiques portables plus stables et précises à utiliser dans l'espace; une technologie qui placerait l'UE sur la scène du marché terrestre également.

L'édition de cette semaine de CORDIS Express se penche sur ces derniers projets de recherche et autres financés par l'UE et les articles d'actualités qui explorent la façon dont nous pouvons améliorer notre façon de mesurer le temps.

- Une heure et un lieu pour les horloges optiques

- Towards a nuclear clock with Thorium-229 (uniquement en anglais)

- Advance Optical Clocks (uniquement en anglais)

- Future Atomic Clock Technology (uniquement en anglais)

- Tendances scientifiques: Notre dernière «seconde intercalaire»?

Source: D'après des informations communiquées par le National Physical Laboratory (NPL) et CORDIS.

Informations connexes

Programmes

Pays (28)

  • Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, République tchèque, Allemagne, Danemark, Estonie, Grèce, Espagne, Finlande, France, Croatie, Hongrie, Irlande, Italie, Lituanie, Luxembourg, Lettonie, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Suède, Slovénie, Slovaquie, Royaume-Uni