Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une entreprise détermine le potentiel commercial de l'électronique imprimée flexible

Un financement de l'UE a permis à une entreprise en démarrage portugaise de mieux se positionner pour tirer pleinement parti de la prochaine révolution de l'électronique imprimée flexible.
Une entreprise détermine le potentiel commercial de l'électronique imprimée flexible
Grâce à un financement de l'UE, la start-up portugaise Ynvisible a pu évaluer pleinement le potentiel de l'impression d'une électronique flexible sur des objets grand public. Cette étude de faisabilité d'une durée de 6 mois s'est achevée en août 2015. Elle a impliqué notamment la conduite de tests sur un nouveau système, nommé PRINTOO, permettant à l'entreprise de mieux comprendre les besoins de divers utilisateurs.

«L'étude nous a permis d'accorder le temps et le travail voulus pour mieux comprendre nos clients, savoir qui ils sont et répondre au mieux à leurs besoins», explique Manuel Câmara, responsable de nouveaux produits chez Ynvisible.

L'un des segments clés identifié est celui de l'enseignement et de la formation. Ce secteur a exprimé son intérêt pour l'électronique imprimée, en tant qu'outil pour développer la créativité et les compétences techniques personnelles des étudiants à différents niveaux.

«Grâce à notre étude du marché, nous comptons créer des produits qui répondent aux besoins de l'enseignement», ajoute M. Câmara. «Les universités et les organismes d'enseignement de par le monde aspirent à de nouveaux outils pour permettre à leurs étudiants d'apprendre tout en créant et en explorant de nouvelles idées.»

Un autre marché possible, encore inexploité, est celui de la santé. Ynvisible a récemment établi un partenariat avec BITalino, une autre société innovante, pour concevoir un dispositif portable capable de mesurer diverses variables comme la température du corps et le rythme cardiaque. BITalino révolutionne le suivi personnel de la santé en facilitant l'accessibilité de capteurs capables de mesurer les signaux biologiques du corps.

«Nous étudions maintenant si PRINTOO devrait lancer sa propre entreprise», ajoute M. Câmara. «Nous en savons beaucoup plus sur notre activité, notre marché et nos clients.»

Après l'étude de faisabilité, la priorité d'Ynvisible est de commercialiser une gamme d'électronique imprimée et souple. Chaque composant imprimable PRINTOO contient un microcontrôleur haute performance et faible consommation, de fait un ordinateur tenant sur un seul circuit intégré, accompagné de divers modules que les clients peuvent choisir en fonction de leurs besoins.

Une entreprise peut ainsi appliquer une 'étiquette' électronique très fine sur à peu près n'importe quoi, un ballon, un vêtement ou un objet imprimé en 3D, pour y intégrer du logiciel et le rendre interactif.

C'est le principe de l'Internet des objets (IdO), où chaque objet, animal ou personne reçoit un identifiant unique et peut transférer des données via le réseau, sans devoir interagir avec un ordinateur. En ajoutant des fonctions Internet à ses produits, une entreprise peut permettre de les contrôler à distance, depuis une appli sur un smartphone. L'avantage unique de PRINTOO est que l'électronique imprimée modulaire développée est souple et très abordable, s'ouvrant à un tout nouveau segment d'utilisateurs potentiels.

«Nos circuits sont en licence libre, il est donc possible de les personnaliser en fonction des besoins, tout comme les autres kits modulaires, équipé de composants imprimables et totalement flexibles», conclut M. Câmara. «Nous comptons repousser les limites de l'innovation en commercialisant des dispositifs imprimés flexibles et souples, totalement innovants.»

Pour plus d'informations, veuillez consulter:

PRINTOO
http://www.printoo.pt/

Source: D'après des messages sur le blog du projet PRINTOO, des nouvelles et un entretien.

Informations connexes