Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une e-plateforme pour du phosphore durable dans le secteur agricole

Une plateforme en ligne a été lancée pour soutenir le démarrage du marché européen du phosphore recyclé, un nutriment vital pour l'agriculture.
Une e-plateforme pour du phosphore durable dans le secteur agricole
Ce système eMarket est un résultat clé du projet P-REX (Sustainable sewage sludge management fostering phosphorus recovery and energy efficiency), financé par l'UE, prévu pour s'achever en août 2015. eMarket sera intégré au site web de l'European Sustainable Phosphorus Platform, apportant aux entreprises un lieu pour se rencontrer et échanger des informations sur la récupération et le recyclage de nutriments.

eMarket n'a pas un caractère commercial. Son utilisation et la participation sont gratuites, les informations et autres données étant fournies sur la base du bénévolat. L'équipe du projet estime que le système apportera une méthode efficace et durable pour promouvoir la récupération du phosphore à partir des eaux usées municipales, et aider les entreprises à trouver des moyens plus économiques d'obtenir cet élément important.

Le fait d'obtenir du phosphore d'une manière durable est important pour l'Europe, du point de vue environnemental et économique. Ce nutriment, éliminé dans les urines, est vital pour les animaux et les plantes et constitue un ingrédient clé des engrais et des aliments pour le bétail. Le phosphore ne peut être synthétisé ni remplacé par un autre élément.

La demande est telle que l'UE doit importer de quoi couvrir 90 % de ses besoins, soit 975 000 tonnes par an, généralement à partir de mines en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Ce n'est certainement pas le meilleur moyen de respecter l'environnement, ni le plus économique.

Le projet P-REX voulait donc concevoir des outils permettant à l'Europe de réduire sa dépendance envers des importations coûteuses, en recyclant le phosphore présent dans les boues résultant du traitement des eaux usées municipales. Les chercheurs de P-REX ont estimé que le phosphore récupéré de ces boues d'épuration couvrirait en théorie 20 % de la demande actuelle de l'Europe.

Le projet a débuté en septembre 2012 en évaluant les coûts et les avantages de 10 techniques prometteuses pour récupérer le phosphore à partir des boues d'épuration. La méthode classique d'utilisation des boues d'épuration dans l'agriculture rencontre des problèmes à cause des polluants, il fallait donc trouver d'autres méthodes pour protéger l'environnement et la santé de l'homme.

Cette évaluation initiale a conduit à rédiger un document d'orientation pour les décideurs politiques et le secteur, présentant des recommandations et les options appropriées pour récupérer le phosphore. Le traitement et la mise au rebut des boues d'épuration varient largement selon les pays d'Europe, et même les régions, aussi P-REX a adapté ses recommandations à ces différences.

Le projet a ensuite cherché comment soutenir la viabilité du marché du phosphore recyclé. Les chercheurs ont estimé qu'il aura besoin de mesures incitatives, comme des subventions raisonnables et des politiques à l'échelle de l'UE, afin d'atteindre les économies d'échelle voulues pour réduire la dépendance envers les importations. La mise en ligne d'eMarket va dans ce sens, facilitant la croissance en reliant les fournisseurs européens de phosphore recyclé et des acheteurs potentiels.

Le projet a diffusé ses résultats lors d'ateliers internationaux et de rencontres régionales, afin de sensibiliser les entreprises agricoles du potentiel économique d'une source durable de phosphore. Ce lancement devrait contribuer à s'assurer que le marché naissant du phosphore recyclé en Europe continue de croître et de se consolider.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:

P-REX
http://p-rex.eu/index.php?id=13

Source: D'après des communiqués de presse du projet P-REX.

Informations connexes