Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des technologies intelligentes au secours des séniors sujets aux chutes

Récemment achevé, FARSEEING crée des remous dans le domaine de la prévision, l'identification et la prévention des chutes. Le projet a abouti à des technologies innovantes et axées sur l'utilisateur, un répertoire des chutes en ligne, et des recommandations qui promettent une vie réellement autonome pour les citoyens séniors.
Des technologies intelligentes au secours des séniors sujets aux chutes
Le moment où une famille se voit dans l'obligation de placer ses parents âgés dans une maison de retraite est souvent poignant. Mais cela est également, dans une certaine mesure, une source de soulagement: chaque année, 35 % des plus de 65 ans font l'objet d'une ou de plusieurs chutes, et ce pourcentage augmente avec l'âge. Ces chutes peuvent entraîner de graves blessures, voire la mort, ce qui signifie que profiter d'une retraite totalement autonome à domicile n'est pas toujours une option.

Même dans les maisons de retraite les plus sûres, quelques secondes d'inattention peuvent avoir de sérieuses conséquences, et l'absence de témoins ou de systèmes de surveillance signifie que les circonstances de ces chutes restent souvent inconnues. Mais si des dispositifs intelligents pouvaient nous aider à mieux prévoir et empêcher ces chutes?

Grâce à sa nouvelle infrastructure technologique, son répertoire de chutes, en plus d'un service de télémédecine, d'un algorithme de chutes flambant neuf, et grâce à une recherche approfondie sur les interactions des utilisateurs avec la technologie, le projet FARSEEING a rendu la vie en autonomie une option réaliste même pour les sujets à haut risque, tout en prenant en compte leurs opinions et leurs attentes grâce à la mise à l'essai dans la vraie vie. Achevé en mai 2015, le projet offre une perspective de 360 degrés sur la façon d'éviter, de détecter et de gérer les chutes dans divers environnements.

La technologie FARSEEING repose sur deux composants clés. D'abord, un système de domotique suit les mouvements de l'utilisateur à l'intérieur de la maison grâce à des capteurs environnementaux et un système audio et vidéo distribué. Les données sont collectées et traitées à l'aide d'une unité locale, et un «programmateur de scénario» est mis en place pour définir et gérer jusqu'à 300 scénarios de chutes. Ces scénarios peuvent être déclenchés soit par l'utilisateur lui-même, soit par des évènements tels que les ouvertures de portes, les mouvements, les changements de température ou les chutes détectées. Le système est soutenu par des dispositifs intelligents portables et un smartphone, avec des applications dont une application de smartphone dédiée qui présente un algorithme de détection de chute en temps réel, et un système de surveillance innovant et intelligent d'activité inséré dans la chaussure.

«Notre système offre une meilleure prévision des chutes, ainsi que le potentiel de comprendre ce qu'il se passe physiquement avant le moment de la chute et met en place les mesures préventives respectives», explique le professeur Lorenzo Chiari, coordinateur du projet et vice-directeur du Health Sciences and Technologies – Interdepartmental Center for Industrial Research (HST-ICIR) à l'université de Bologne.

«Les résultats préliminaires quant à la validité prédictive de l'évaluation via smartphone sont disponibles et montrent que, en lançant le test Timed Up and Go (un test clinique traditionnel) à l'aide du smartphone, nous pouvons mesurer les moindres détails moteurs fortement associés à l'historique des chutes et, plus important, des caractéristiques telles que la fluidité de la transition de la position assise à la marche, qui permettent de déterminer la probabilité de tomber en l'espace de six mois», poursuit-il.

Outre la prévision, la prévention était également une partie importante de la recherche, étant donné que l'équipe a testé divers jeux vidéo d'exercice disponibles sur le marché et fourni des recommandations pour le développement de nouveaux jeux notamment consacrés aux personnes plus âgées.

Le répertoire de chutes le plus important au monde

Mais le projet va au-delà de la prévention et de la résolution des scénarios de chutes individuels: toutes les données collectées par les capteurs FARSEEING alimentent un «répertoire de chutes» (selon l'équipe du projet, le plus grand du monde) où les caractéristiques pertinentes du profil moteur de l'utilisateur et le niveau fonctionnel, prédictif des chutes à venir, sont stockées.

«Ce répertoire de chutes contient des informations provenant de plus de 200 cas de chutes dans le monde réel», fait remarquer le professeur Chiari. «Les chutes ont été mesurées dans différents environnements, comme en communauté, en clinique de réhabilitation et en maison de retraite, et pour différents groupes de maladies; notamment la réhabilitation gériatrique, la maladie de Parkinson, l'ataxie cérébelleuse et sensorielle. Sur la base de ces données, un nouveau système de classification a été établi pour aider à améliorer la détection des chutes provenant des données de capteurs.»

Le système sera bientôt ouvert à toutes les parties externes intéressées à apporter sa contribution ou à utiliser cette base de données, qui sera accessible sur le site web du projet. Afin de maximiser le potentiel d'exploitation de ces données, le consortium a même créé une langue commune entre les chercheurs, les ingénieurs, les utilisateurs et les professionnels de la santé, pour garantir la cohérence dans les descriptions et le rapport d'études.

Bien que le projet, qui a été caractérisé d'«excellent» par la Commission, soit désormais achevé, les travaux se poursuivront dans les mois à venir. Premièrement, certains des résultats de FARSEEING sont transférés pour stimuler l'évaluation des risques de chutes dans l'essai de contrôle randomisé sur la prévention d chutes (l'étude Precisa), financé par l'agence Emilia-Romagna Health & Care. Ensuite, la société dérivée, mHealth Technologies, a été mise en place par des chercheurs à l'université de Bologne pour exploiter le système de smartphone développé dans le cadre de FARSEEING. La société a déjà effectué ses premiers contacts avec des clients potentiels pour exploiter le système, tandis que certains membres du consortium FARSEEING ont récemment été récompensés par un autre financement de la CE au titre du projet PREVENTIT d'Horizon 2020 afin de livrer un essai de faisabilité pour approfondir son développement.

«Ce n'est là qu'un début», conclut le professeur Chiari. «Notre plan est de continuer à approfondir notre travail pour maximiser les opportunités des TIC dans le cadre de la prédiction, la détection et la prévention des chutes.»

Pour plus d'informations, veuillez consulter:

FARSEEING
http://farseeingresearch.eu/

Source: D'après un entretien avec le professeur Lorenzo Chiari, coordinateur du projet FARSEEING et le livre blanc du projet.

Informations connexes