Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le CERN vise à améliorer le transfert de technologie vers l'industrie

Le Comité des finances du CERN, le laboratoire européen de la physique fondamentale des particules, a adopté une politique destinée à améliorer le processus de transfert de technologie entre le CERN et l'industrie en général.

Le Comité a défini trois actions principales, dont...
Le Comité des finances du CERN, le laboratoire européen de la physique fondamentale des particules, a adopté une politique destinée à améliorer le processus de transfert de technologie entre le CERN et l'industrie en général.

Le Comité a défini trois actions principales, dont la coordination sera assurée par un nouveau Directeur qui prendra en charge le transfert de technologie, à savoir:

- promouvoir des droits adéquats de protection de la propriété intellectuelle pour les nouvelles technologies développées au sein du CERN et dans les instituts ayant conclu avec lui des accords de collaboration
- encourager la formation de jeunes scientifiques en matière de droits de propriété intellectuelle et de législation relative à l'entreprise
- renforcer le rôle du Bureau de coordination industrielle et technologique (ITLO) du CERN.

Depuis sa création en 1954, le CERN s'occupe de transfert d'expertise et de technologie, essentiellement par le biais de contrats d'achat ou d'accords de collaboration. Le World Wide Web, l'imagerie médicale et les techniques sophistiquées intervenant dans l'utilisation des puces électroniques, ne sont que quelques-uns des nombreux produits issus de la recherche fondamentale effectuée dans les services du CERN.

Le renforcement de cette politique de transfert de technologie va donc permettre au laboratoire de mieux valoriser ses droits de propriété intellectuelle, tout en clarifiant parallèlement les relations qu'il entretient avec les domaines que sont la recherche et l'industrie dans ses Etats membres. Les demandes de dépôt de brevet resteront toutefois limitées aux cas présentant un potentiel de marché significatif, un domaine où les industriels européens doivent défendre leurs intérêts face à la mondialisation de l'économie.

Une base de données, regroupant les technologies disponibles, est accessible au public et les industriels peuvent soumettre leur demande à l'ITLO. Pour sa part, l'ITLO se chargera d'établir des liens avec des technopoles et des pépinières dans les Etats membres, de manière à aider au maximum tous ceux qui démarrent des entreprises.

La politique adoptée récemment ne devra toutefois pas entraver la mission de recherche fondamentale que le CERN s'est fixée. En effet, la tâche du laboratoire porte sur la science pure, mais les outils qu'il utilise, en l'occurrence les accélérateurs de particules et les détecteurs, poussent diverses technologies à leurs limites extrêmes, voire même au-delà. Les retombées de cette approche se manifestent par des progrès d'ordre pratique, qui apportent des avantages à la fois à l'industrie et à la société, déclare le CERN.