Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Accélération des progrès du projet du génome humain vers son but

L'exécution du projet du génome humain va être accélérée de manière considérable en vue de compléter les fondations de ce plan ambitieux au début de l'an 2000, a annoncé le Wellcome Trust au Royaume-Uni.

Dans le cadre des efforts menés en collaboration à l'échelon internation...
L'exécution du projet du génome humain va être accélérée de manière considérable en vue de compléter les fondations de ce plan ambitieux au début de l'an 2000, a annoncé le Wellcome Trust au Royaume-Uni.

Dans le cadre des efforts menés en collaboration à l'échelon international, une séquence préliminaire de travail devrait être produite avant la date prévue. Ces efforts seront menés par le Centre Sanger, qui est soutenu financièrement par le Wellcome Trust, au Royaume-Uni, par des laboratoires américains financés par le National Human Genome Research Institute (NHGRI) et par le ministère américain de l'Energie ainsi que par des centres français et allemands.

Dans le cadre de l'exécution par ce consortium international de la phase de séquençage du projet du génome humain, une collaboration R.-U./Etats-Unis mettra publiquement à la disposition de la communauté scientifique internationale la "version préliminaire de travail" du génome humain en février 2000 - bien avant la date prévue. Cette version ouvrira la voie pour la séquence définitive du génome humain, de haute qualité, qui devrait être achevée grâce aux efforts combinés de groupes du monde entier en 2003 au plus tard.

La "version préliminaire de travail" donnera des informations précieuses aux chercheurs biomédicaux et servira de base pour la définition de la version définitive. Mettre les touches finales au projet, corriger les erreurs et combler les lacunes, est un processus laborieux et crucial.

Concernant cette modification importante du programme, M. Michael Morgan, directeur général du Wellcome Trust Genome Campus, a déclaré: "Nous avons annoncé en septembre de l'année dernière qu'une version préliminaire serait disponible en 2001. Toutefois, la mise en commun de l'expertise et l'augmentation des ressources dont disposent les centres britanniques et américains d'étude du génome ont prouvé qu'une "version préliminaire de travail" peut être disponible bien plus tôt. Cette nouvelle, que la communauté scientifique mondiale sera très heureuse d'apprendre, illustre le succès des programmes bénéficiant d'une financement public. Elle garantit que les données de la séquence du génome humain resteront dans le domaine public pour servir à développer les soins de santé du futur".

Pour atteindre cet objectif, le Wellcome Trust a ajusté son financement du Centre Sanger et débloquera des fonds de £48 millions au cours des 12 prochains mois, en contribution à ses efforts pour établir la séquence d'un tiers de la "version préliminaire de travail". L'équipe du Centre Sanger pourra ainsi recruter un personnel supplémentaire et acquérir le matériel nécessaire pour atteindre ce but convenu au niveau international. Le NHGRI va attribuer plus de $ 80 millions à trois centres d'étude du génome à réputation mondiale des Etats-Unis pour permettre à l'équipe américaine de remplir son rôle.

John Sulston, directeur du Centre Sanger, a déclaré: "Il est merveilleux de savoir que la version préliminaire de la séquence du génome sera librement disponible dès le mois de février 2000, et que mes collègues du Centre Sanger et moi en aurons établi tiers au début de l'année prochaine. La communauté scientifique a besoin de ces données immédiatement, et nous souhaitons les mettre à sa disposition, car elles jouent un rôle vital dans la compréhension de la base même de la vie, de la santé et de la maladie".