Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La Commission adopte une position sur l'électricité produite à partir des énergies renouvelables

La Commission européenne a adopté un document de travail sur l'électricité produite à partir des sources d'énergie renouvelables et le marché intérieur.
Il contient une analyse détaillée et souligne les options politiques disponibles pour les actions futures de l'Union europée...
La Commission européenne a adopté un document de travail sur l'électricité produite à partir des sources d'énergie renouvelables et le marché intérieur.
Il contient une analyse détaillée et souligne les options politiques disponibles pour les actions futures de l'Union européenne (UE) concernant la création d'un marché intérieur européen concurrentiel pour l'électricité produite à partir des sources d'énergie renouvelables.
Le document de travail suggère deux options possibles pour un tel marché:
- à moyen terme, par l'exécution des règles fixées par le traité de l'UE concernant le marché intérieur et des règles concernant les aides d'état;
- de manière dynamique à court terme, par la législation européenne.
Le Commissaire européen actuellement en charge de l'énergie, M. Papoutsis, a déclaré que le document constituait la prochaine étape vers la création d'un vaste marché européen compétitif de l'électricité renouvelable, exerçant, selon lui, un impact positif sur l'emploi, l'environnement et les régions.
La Commission souhaite développer rapidement les sources d'énergie renouvelables, principalement en minimisant les effets négatifs sur l'environnement généralement associés aux procédés de production d'énergie. Cependant, l'énergie renouvelable demeure relativement coûteuse en comparaison avec les sources traditionnelles. La Commission encourage par conséquent le développement de projets d'aide financière afin de permettre la croissance dans ce secteur.
Tous les Etats membres de l'UE ont mis en place ces projets d'aide, mais ils diffèrent de manière significative entre les différents pays. Le document de travail examine donc les avantages respectifs de ces projets et envisage les conditions nécessaires afin d'assurer à ce secteur une croissance à long terme.
La Commission continuera à examiner les problèmes soulevés dans le document et attend les réactions du Parlement européen, du Conseil et du Conseil de l'énergie.