Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un nouveau financement pour les PME d'Europe centrale et orientale

Dans le cadre de leurs efforts communs destinés à favoriser le développement des petites et moyennes entreprises (PME) et de l'Europe centrale et orientale, la Commission européenne (CE) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ont conclu un ac...
Dans le cadre de leurs efforts communs destinés à favoriser le développement des petites et moyennes entreprises (PME) et de l'Europe centrale et orientale, la Commission européenne (CE) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ont conclu un accord afin de créer un mécanisme en faveur des PME, d'un montant de 125 millions d'euros, pour 10 pays de l'Europe centrale et orientale candidats à l'adhésion à l'Union européenne (UE).
Ces pays incluent la Bulgarie, l'Estonie, la République tchèque, la Hongrie, la Lituanie, la Lettonie, la Pologne, la Roumanie, la Slovénie et la République slovaque.
Le Commissaire en charge des affaires économiques, financières et monétaires, M. Yves-Thibault de Silguy et M. Horst Köhler, président de la BERD, ont lancé le mécanisme commun à Londres lors de la réunion annuelle de la Banque.
L'UE accorde son soutien aux PME en Europe centrale et orientale depuis 1990 dans le cadre du programme Phare de l'UE, principalement sous la forme d'une assistance technique et de coentreprises entre l'UE et chacun des pays en particulier. La BERD soutient, depuis sa création, les PME par l'intermédiaire de petits programmes commerciaux, de placements en actions, de lignes de crédits aux banques, de mécanismes facilitant les échanges et d'un réseau important de fonds de placements privés.
Ce mécanisme commun contribuera à la transition économique des pays de l'Europe centrale et orientale et à la préparation de leur adhésion à l'UE. Son objectif principal est de favoriser la croissance du secteur des petites entreprises locales en leur donnant accès à des prêts et des capitaux stables grâce au renforcement des institutions financières locales. Le mécanisme incitera les intermédiaires financiers à s'engager dans de nouveaux instruments et de nouvelles activités de financement. Il permettra aux banques locales de renforcer leur évaluation et suivi du prêt, leurs techniques de supervision et d'application, alors que les fonds propres de chaque pays favoriseront une augmentation des placements en actions.
Le Commissaire de Silguy a insisté sur l'importance d'un secteur PME fort et dynamique pour le développement économique, l'emploi et la préparation adéquate à l'adhésion à l'UE.
"Avec mon collègue Han van den Broek, Commissaire en charge des Relations externes avec l'Europe centrale et orientale, nous ouvrons déjà pour une deuxième phase du projet. Je suis persuadé que, durant les prochaines années, la BERD continuera à jouer un rôle majeur dans le soutien de ce mécanisme," a affirmé M. de Silguy.
"Le soutien aux PME par l'intermédiaire d'une approche stratégique, intégrée et spécifique au pays est une des priorités principales de la BERD dans le cadre de ses travaux de développement d'une transition vers les économies de marché dans les pays de l'Europe centrale et orientale. La Banque met désormais l'accent sur le besoin d'étendre le financement aux PME et multipliera ses efforts afin de créer une culture du soutien aux PME," a affirmé Horst Köhler. "Nos efforts complètent ceux de l'UE afin de continuer à soutenir le développement des PME qui constituent un élément vital et dynamique des économies des pays dans lesquels la Banque exerce ses activités. Le mécanisme PME devrait être suivi d'autres programmes pour le financement des PME dans d'autres pays où opère la BERD."
Le fonds du mécanisme s'élève à 125 millions d'euros. Il sera géré par la BERD. Le financement comprend 50 millions sous forme de subventions provenant de la Commission européenne et 50 millions d'euros sous forme de lignes de crédit provenant de la BERD, qui fournit également 25 millions d'euros sous forme de fonds de placement.
La BERD et la Commission espèrent démarrer le programme durant l'année 1999 avec au moins 10 intermédiaires financiers. Le programme sera considérablement étendu en temps voulu.

Informations connexes

Programmes