Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les députés européens recherchent les meilleurs moyens de protéger les forêts tropicales

La Commission du développement et de la coopération du Parlement européen a adopté un projet de rapport relatif à une proposition de la Commission européenne se rapportant à la préservation et à la gestion durable des forêts tropicales dans les pays en voie de développement.
T...
La Commission du développement et de la coopération du Parlement européen a adopté un projet de rapport relatif à une proposition de la Commission européenne se rapportant à la préservation et à la gestion durable des forêts tropicales dans les pays en voie de développement.
Toutefois, la Commission du développement et de la coopération a modifié la proposition de la Commission européenne relative au règlement de l'UE par l'intermédiaire de plus de 40 amendements. Dans ces derniers, la Commission du développement et de la coopération insiste sur la nécessité d'améliorer la coordination et le flux d'informations entre l'Union européenne (UE) et les projets des Etats membres afin de garantir des actions cohérentes dans ce domaine. Elle demande une participation active des populations des forêts et de la communauté locale au développement de politiques forestières nationales et à la planification du développement. La préservation de la forêt doit se faire dans le respect des droits économiques, sociaux et culturels des communautés locales et ne devrait être réalisée qu'après les avoir consultées et avec leur participation totale dans les processus de décision.
Selon la Commission du développement et de la coopération, une attention particulière devrait être accordée à la promotion d'un esprit d'entreprise privé et écologiquement responsable dans la transformation et la commercialisation du bois, ceci en prenant en compte les systèmes sociaux existants et les activités économiques de la communauté. Les actions réalisées conformément à la réglementation de l'UE devraient être précédées par des évaluations sur l'impact environnemental et socioculturel, en tenant compte des nécessités de développement des populations respectives des forêts. Le financement devrait être rejeté s'il subsiste des doutes quant à la satisfaction des exigences de durabilité environnementale et sociale.