Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Euroabstracts présente l'innovation en Allemagne

Bien que l'Allemagne soit bien placée pour réaliser des progrès en matière de technologie avancée, telle que la micro-électronique et la biotechnologie, elle devrait se frayer un chemin dans les technologies diffusantes dont elle a besoin pour les transformer en produits, étan...
Bien que l'Allemagne soit bien placée pour réaliser des progrès en matière de technologie avancée, telle que la micro-électronique et la biotechnologie, elle devrait se frayer un chemin dans les technologies diffusantes dont elle a besoin pour les transformer en produits, étant donné qu'elles constituent un domaine où la plupart des emplois seront créés.
Il s'agit là de l'hypothèse de départ de la chronique principale de la dernière parution d'Euroabstracts, la publication gratuite de la Commission européenne, DG XIII, relative au programme "Innovation et participation des PME".
Cette chronique principale comprend trois articles:
- "Putting selling before science", un entretien avec Johann Löhn, Président de la Steinbeis-Stiftung et Commissaire en charge du transfert technologique auprès du gouvernement de Bade-Wurtemberg;
- "The understated strength of an economic colossus", d'après l'étude économique de l'OCDE sur l'Allemagne pour l'année 1998;
- "Hard work to gain soft skills", qui explique que les filiales est-allemandes de l'Allemagne de l'Ouest ou les entreprises étrangères s'avèrent plus innovantes que celles qui se sont développées au sein de leur pays.
D'autres articles de cette parution d'avril 1999 d'Euroabstracts incluent:
- "It's productivity, stupid" - une étude du livre de Michael Porter "L'avantage concurrentiel des nations";
- "Putting Europe back in the running" - d'après "L'Europe en compétition dans l'économie mondiale: rapports du groupe consultatif sur la compétitivité";
- "The technology virus" - une étude du livre, "La technique contre la démocratie", de Michel Claessens, un journaliste scientifique qui travaille à la DG XII.

Informations connexes

Programmes