Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les micro-ondes améliorent les propriétés des produits dérivés du raisin

Le projet WINESENSE a mis au point un nouveau processus d'extraction applicable au marc de raisin permettant d'obtenir une plus grande teneur en polyphénols. Le consortium travaille déjà à des produits destinés au secteur des cosmétiques.
Les micro-ondes améliorent les propriétés des produits dérivés du raisin
Au-delà du fruit lui-même et du vin obtenu grâce à sa fermentation, le raisin et plus particulièrement les polyphénols qu'il contient, présentent un grand intérêt pour les secteurs alimentaire, pharmaceutique et cosmétique. Le projet WINESENSE (Research on extraction and formulation intensification processes for natural actives of wine) espère exploiter ce potentiel grâce à un processus amélioré basé sur l'extraction sans solvant assistée par micro-ondes, l'«extraction assistée par micro-ondes», et des techniques d'émulsion modèle qui combinent les effets de la haute pression et d'un antisolvant.

Le Prof Maria José Concero Alonso, coordinatrice du projet, commente les résultats du projet en avant-première de la conférence finale qui a eu lieu en juin 2017.

Quelles sont les principaux inconvénients des processus d'extraction actuels?

Un des principaux problèmes des processus d'extraction des produits naturels est la dégradation des composants actifs à températures élevées et la longueur importante du traitement. Les propriétés des produits naturels, notamment leur capacité antioxydante, leur couleur naturelle ou leur arôme, sont en grande partie perdues.

Comment WINESENSE résout-il ces problèmes?

WINESENSE est parvenu à intensifier le processus pour en réduire la durée. Notre technologie de micro-ondes permet d'obtenir des extraits plus sélectifs en seulement quelques minutes.

Par ailleurs, les technologies d'intensification du processus que nous utilisons dans notre formulation du produit final améliorent sa qualité. Des techniques d'émulsion modèle combinant les effets de la pression et d'un antisolvant permettent d'obtenir des formulations d'extrait de haute qualité. La formulation d'antioxydants non solubles dans l'eau dans des biopolymères a ouvert la voie à l'utilisation de polyphénols non solubles dans les applications alimentaires et cosmétiques.

Comment êtes-vous parvenus à améliorer l'extraction des polyphénols?

L'utilisation des micro-ondes pour extraire les polyphénols du marc de raisin augmente la teneur en polyphénols, en particulier en anthocyanes et flavonoïdes. La réduction du temps d'extraction à deux minutes évite la dégradation des anthocyanes, un type de polyphénols qui s'altère facilement.

En outre, la diminution du temps de séjour réduit la concentration des sucres issus du raisin dans l'extrait, de sorte que les étapes de fractionnement du sucre après traitement ne sont plus nécessaires. Les extraits obtenus par micro-ondes présentent une meilleure capacité anti-oxydante, principalement grâce à des anti-oxydants facilement dégradables.

Selon vous, quelles sont les principales réussites du projet?

Les résultats du projet ont permis d'obtenir un financement régional (accordé par la Castille-et-León pour l'équipement) dans le but de développer une technologie de micro-ondes continues capable d'extraire les polyphénols des sous-produits de l'agriculture.

La collaboration avec le professeur Monzo du Groupe de recherche en génie électrique de l'Université de Cartagène (Espagne) a conduit au développement d'une technologie de micro-ondes continues présentant une efficacité d'absorption énergétique de 98 % et une excellente homogénéité du chauffage. L'efficacité énergétique extrêmement élevée permet de réduire la consommation électrique de la technologie de micro-ondes, ce qui facilitera la commercialisation des produits d'extraction qui l'utilisent.

Quel type de produits prévoyez-vous de commercialiser? Avec quels avantages?

Je peux vous citer deux exemples pour le secteur des cosmétiques. Un stimulateur de quercétine (concentration en quercétine de 1800 ppm) sous forme de liposomes micronisés à base de lécithine naturelle. Cette formulation facilite la pénétration de la quercétine dans les couches de l'épiderme. Uniquement à base de composés naturels, elle est produite à l'aide de techniques d'émulsion modèle et utilise de l'eau pressurisée comme antisolvant. Nous obtenons ainsi une encapsulation très efficace qui n'exige aucun équipement coûteux. Cette technologie pourrait donc être utilisée par de petits fabricants de cosmétiques naturels.

Les formules d'extraction de polyphénols dans les protéines alimentaires font également l'objet d'études in vitro au niveau des cellules épithéliales dans les locaux d'IBET, un partenaire de WINESENSE basé au Portugal, afin de mettre au point de nouveaux cosmétiques naturels.

Comment la technologie est-elle accueillie dans le secteur jusqu'à présent?

Nos résultats seront présentés dans le cadre de la WINESENSE School organisée par l'entreprise Matarromera de Valbuena de Duero (Espagne), partenaire du projet, les 21 et 22 juin 2017. L'évènement s'adresse aux entreprises et chercheurs. Ribera de Duero figure parmi les régions viticoles les plus renommées d'Espagne.

Quand prévoyez-vous de commercialiser les premiers produits?

Nous sommes prêts à les commercialiser, la balle est dans le camp des industriels!

WINESENSE
Financé dans le cadre du programme FP7-PEOPLE
page du projet CORDIS

Source: Entretien extrait du magazine research*eu consacré aux résultats, n° 63 p.7-8

Informations connexes