Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le cœur humain comme source d’inspiration pour un système d’énergie houlomotrice assurant une électricité verte

Les chercheurs testent une nouvelle technologie qui utilise l’énergie des océans pour générer de l’électricité propre et peu coûteuse.
Le cœur humain comme source d’inspiration pour un système d’énergie houlomotrice assurant une électricité verte
Les scientifiques, en réponse à la demande croissante de sources d’énergie alternatives, se sont concentrés sur les forces de la nature, à savoir le soleil, le vent, les vagues et les marées, pour produire une énergie renouvelable. Les vagues océaniques, considérées généralement comme une source d’énergie propre de taille et inexploitée, suscitent ces derniers temps une énorme attention.

Une équipe de chercheurs, soutenue par le projet WaveBoost financé par l’UE, a commencé à tester dans l’Atlantique nord un système de transformation de l’énergie houlomotrice. Un convertisseur d’énergie des vagues est un dispositif qui capture l’énergie des vagues et la transforme en électricité. Ce nouveau type de convertisseur d’énergie des vagues, inspiré du mécanisme de fonctionnement du cœur humain et appelé C3, utilise un système de type absorbeur ponctuel qui flotte et absorbe par ses mouvements l’énergie venant de toutes directions à la surface ou proche de la surface de l’eau.

Comme l’équipe de recherche l’a récemment expliqué dans un communiqué de presse, «le système C3 est composé d’une bouée qui absorbe l’énergie des vagues et d’une transmission qui convertit les mouvements de la bouée en électricité. Ce dispositif est basé sur des brevets détenus par le cardiologue suédois Stig Lundbäck, dont certains sont le fruit de sa recherche sur les fonctions de pompage et de contrôle du cœur.»

Pour valider les activités commerciales aux fins d’un lancement complet sur les marchés cibles, le système fait actuellement l’objet d’une évaluation de la capacité de survie, des charges et des performances dans les opérations hors réseau. Le système permet de capturer une grande quantité d’énergie des vagues à l’aide d’un petit dispositif qui est assez solide pour survivre aux tempêtes les plus violentes. Le communiqué de presse citant Patrik Möller, le PDG de la start-up suédoise CorPower Ocean AB qui développe le nouveau convertisseur d’énergie des vagues, précise que le C3 peut tirer profit de tous les aspects des vagues. Ce qui signifie qu’il peut produire cinq fois plus d’énergie par tonne que les autres systèmes. Le communiqué de presse explique: «Pour convertir les mouvements linéaires de la bouée en des mouvements rotatifs générateurs d’énergie, le système s’appuie sur une armature spéciale et un engrenage à pignon développés à l’Institut royal de technologie [KTH] à Stockholm.»

Selon Möller, une fois la démonstration dans les Orcades écossaises terminée, l’étape suivante consistera à «concevoir, fabriquer et tester le premier convertisseur complet à l’étape 4 du projet de démonstration qui se réalisera de 2018 à 2020».

Étant donné que les recherches liées à l’utilisation des océans comme source d’énergie renouvelable se poursuivent, les projets tels que WaveBoost (Advanced Braking Module with Cyclic Energy Recovery System (CERS) for enhanced reliability and performance of Wave Energy Converters) deviennent plus importants que jamais. L’objectif du projet est d’apporter une avancée révolutionnaire dans la fiabilité et les performances des «prises de force». Ce qui comprendra le développement et la validation d’une unité de freinage innovante avec un système de récupération d’énergie cyclique (CERS). La prise de force du convertisseur d’énergie des vagues est définie comme un mécanisme grâce auquel l’énergie absorbée par le convertisseur principal est transformée en électricité utilisable. Le CERS est un système de redistribution de l’énergie qui permet au convertisseur d’énergie des vagues d’absorber plus d’énergie des cycles de vagues de haute énergie. Il stocke temporairement l’excès d’énergie au premier étage de la chaîne de prise de force, pour la libérer et la convertir ensuite sur les étages suivants de la prise de force en cycles de vagues de basse énergie.

Selon l’équipe de WaveBoost, en assurant l’amortissement supplémentaire nécessaire du CERS, la capacité de survie et la fiabilité des composants essentiels du système sont considérablement améliorées. Cette caractéristique est essentielle, car la conception de dispositifs utilisant l’énergie des vagues doit être centrée sur leur stabilité et résistance structurelle en vue de capturer l’énergie, tout en fonctionnant dans des conditions météorologiques extrêmes.

Pour plus d’informations, veuillez consulter:

projet WaveBoost

Source: D’après des informations communiquées par le projet et des communiqués de presse

Informations connexes