Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La Commission souhaite promouvoir et protéger les langues minoritaires

Afin de soutenir les groupes parlant des langues minoritaires au sein de l'Union européenne, la Commission européenne a publié un avis en vue de soutenir et de protéger les langues minoritaires ou régionales. Cet avis comprend un appel à propositions pour des actions telles que la recherche et les études comparatives, ainsi que le développement de bases de données et de sites Internet.
Il existe, dans diverse parties des États membres de l'Union européenne, des groupes autochtones s'exprimant dans une langue différente de celle parlée par la majorité de la population nationale. On estime à près de 40 millions le nombre de citoyens de l'Union parlant couramment non seulement la langue officielle de leur pays, mais également une langue régionale ou minoritaire transmise de génération en génération.
Parmi ces communautés, qui sont plus de 50 au sein de l'Union, on compte par exemple les Basques, les Corses, les Frioulans, les Frisons, les Gallois et les Sames. La Commission estime que ces langues forment une mosaïque extrêmement riche et variée, qui doit par conséquent être respectée et préservée.
La Commission examine actuellement la faisabilité d'une proposition de programme d'action pluriannuelle dans le domaine des langues régionales et/ou minoritaires. Or, pour constituer un ensemble de propositions sérieuses et cohérentes, correspondant aux besoins des citoyens européens, il est nécessaire de réaliser des travaux préliminaires de conception, mise en ouvre et contrôle d'actions faisant partie du programme proposé.
L'objectif général de cette action communautaire est d'apporter une contribution à "L'Europe cognitive" en favorisant l'acquisition de connaissances et d'aptitudes et l'échange d'informations qui rendront les citoyens compétents.
La Communauté financera cette action en partie, et aura recours à d'autres sources, telles que l'autofinancement, ou le financement régional et national. Pour l'exercice 1999, la date limite d'envoi des candidatures est fixée au 25 juin 1999 pour des projets qui démarreront après le 15 novembre 1999.
Cet appel à propositions à pour objectif de préparer une éventuelle action communautaire afin de promouvoir et de protéger les langues régionales et/ou minoritaires.
Deux grands volets sont prévus:
- enseignement;
- diffusion.
Dans le volet enseignement, la priorité sera accordée aux projets qui feront un usage approprié des nouvelles TIC (technologies de l'information et des communications) et des multimédias éducatifs, en particulier en stimulant l'autodidaxie et le recours à l'éducation ouverte et à distance.
Le volet diffusion sera divisé en deux lots: le développement des réseaux à l'échelle européenne et l'échange d'expérience.
La dotation communautaire couvrira les activités qui devront atteindre les objectifs énumérés ci-dessus. Ces activités sont par exemple:
- des projets pilotes;
- des études de recherche et les études comparatives;
- des listes de meilleures pratiques;
- des listes du matériel existant
- des séminaires et conférences;
- l'échange entre acteurs;
- la création ou le développement de bases de données ou de sites Internet;
- activités préparatoires à l'implémentation de réseaux.
La Commission a alloué un montant de 2 250000 euros à cet appel à propositions, avec lequel elle envisage de soutenir 75 à 90 projets.
Le formulaire de candidature peut être obtenu à l'adresse si-dessous ou sur le site Web suivant:
URL: http://europa.eu.int/en/comm/dg22/langmin.html