Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Tendances scientifiques: Et si les extraterrestres ne pouvaient pas atteindre la Terre parce qu’ils sont bloqués chez eux?

Selon une nouvelle recherche, la gravité pourrait empêcher les extraterrestres de quitter leurs planètes.
Tendances scientifiques: Et si les extraterrestres ne pouvaient pas atteindre la Terre parce qu’ils sont bloqués chez eux?
La vérité est là-bas. Vous voulez y croire, mais vous êtes de plus en plus frustré parce qu’il n’existe aucune preuve concluante. Depuis tout ce temps, la raison pourrait être à chercher du côté de la physique fondamentale. Une étude présentée à l’«International Journal of Astrobiology» avance que les extraterrestres vivant sur des planètes lointaines ne peuvent pas se déplacer dans le cosmos en raison de la gravité.

En cherchant d’autres mondes, l’homme a découvert de nombreuses exoplanètes. Il s’agit pour la plupart de grandes planètes comme Jupiter, tandis que d’autres ont la taille de la Terre, ou sont légèrement plus petites. Certaines se situent entre les deux et sont appelées des super-Terres. Elles sont environ 10 fois plus grandes que la Terre.

Si des extraterrestres y vivent, pourquoi y restent-ils?

Les astronomes et les astrophysiciens pensent que les super-Terres pourraient abriter une forme de vie extraterrestre. Si les terriens peuvent construire des fusées et explorer l’univers, pourquoi les extraterrestres ne pourraient-ils pas faire de même? Selon les découvertes, les super-Terres se caractérisent par d’importantes forces gravitationnelles. Ce phénomène empêche les vaisseaux spatiaux extraterrestres de générer suffisamment de poussée pour échapper à l’attraction de leurs planètes. Pour lancer l’équivalent d’une mission lunaire Apollo, la masse d’une fusée sur une super-Terre devrait avoisiner les 440 000 tonnes en raison des exigences en matière de carburant.

«Sur les planètes plus massives, un vol spatial serait exponentiellement plus coûteux», a déclaré Michael Hippke, auteur de l’étude et chercheur indépendant affilié à l’observatoire de Sonneberg en Allemagne à Space.com. «Ces civilisations n’auraient pas la télévision par satellite, de mission lunaire ou de télescope spatial Hubble.»

Hippke a examiné la difficulté de décoller depuis une hypothétique super-Terre. Il a calculé que la taille nécessaire à une fusée pour sortir d’une super-Terre était 70 % plus grande que notre planète et 10 fois plus massive. Il s’agit à peu près des dimensions de la planète Kepler-20b, qui se trouve à quelque 950 années-lumière de la Terre. Sur cette super-Terre, la vitesse de libération nécessaire serait environ 2,4 fois plus importante que sur notre planète.

S’exprimant au «Daily Mail» britannique, Hippke a déclaré: «Les civilisations des super-Terres sont bien moins susceptibles d’explorer les étoiles. Au lieu de cela, elles seraient dans une certaine mesure retenues sur leur propre planète et, par exemple, utiliseraient davantage des lasers ou des radiotélescopes pour la communication interstellaire plutôt que d’envoyer des sondes ou des vaisseaux spatiaux.»

Le carburant: le grand obstacle au déplacement des extraterrestres

Le poids du carburant transporté par des fusées conventionnelles représente un autre défi de taille pour les extraterrestres sur une planète comme Kepler-20b. En d’autres termes, ils auraient besoin de fusées qui ne dépendent pas d’un carburant chimique pour entrer dans l’espace. Selon la recherche, un engin spatial nucléaire constituerait une solution pour quitter une planète ayant plus de 10 fois la masse de la Terre.

Mais ce sont des extraterrestres après tout! Ne devraient-ils pas avoir leur propre technologie pour quitter leurs planètes? D’ici là, certains auront une bonne excuse pour expliquer l’absence d’ovnis dans notre ciel.

Source: D’après des communiqués de presse

Informations connexes

Pays

  • États-Unis