Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Rapport de l'IMA sur les changements importants intervenus en 1998

L'Institut des matériaux avancés (IMA), organe du Centre commun de recherche de la Commission européenne, a subi des changements considérables au cours de l'année 1998 ; il a joué le rôle particulier d'intermédiaire entre l'industrie et les décideurs politiques, conciliant des...
L'Institut des matériaux avancés (IMA), organe du Centre commun de recherche de la Commission européenne, a subi des changements considérables au cours de l'année 1998 ; il a joué le rôle particulier d'intermédiaire entre l'industrie et les décideurs politiques, conciliant des questions politiques essentielles, comme la compétitivité industrielle et les technologies sûres et propres. Telle est la conclusion que tire le rapport annuel de l'IMA 1998, récemment publié.
Le nouveau rapport de mission du CCR met en exergue son rôle dans le soutien apporté aux questions politiques de l'Union européenne par l'intermédiaire du développement de la recherche et de la technologie. La révision des activités du CCR a également abouti à des changements dans l'organisation, ce qui, par voie de conséquence, a eu des répercussions sur l'IMA. Par exemple, cette restructuration a offert à l'IMA l'opportunité de concentrer ses activités sur un site unique (Petten, Pays-Bas) et de transférer à l'Institut de l'environnement les activités liées à la photovoltaïque et à l'utilisation rationnelle de l'énergie.
Le nouveau centre d'intérêt du CCR, et de l'IMA en particulier, se reflète dans les projets du cinquième programme-cadre de RDT. Pour l'IMA, cela signifie le passage de la recherche globale sur des matières génériques à la recherche finalisée visant à soutenir des politiques, comme la sécurité et la santé des citoyens et la production et le transport d'énergie durable.
1998 a également vu le quatrième programme-cadre s'achever. Le bilan des réalisations de l'IMA souligne entre autres:
- la mise en ouvre d'une méthodologie européenne en vue de l'homologation des inspections;
- la création d'une infrastructure de diffraction neutronique grands composants;
- la mise au point d'un système de fabrication de composants céramiques composites complexes.
En outre, des progrès ont été réalisés dans les domaines suivants:
- la prévention des dommages causés par l'hydrogène;
- le développement d'un revêtement autolubrifiant amélioré pour l'usinage à sec.

Informations connexes