Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Tendances scientifiques: Les oiseaux ont perdu leurs dents… mais ont gagné un bec

De nouvelles recherches font la lumière sur l’apparition du bec chez les oiseaux.
Tendances scientifiques: Les oiseaux ont perdu leurs dents… mais ont gagné un bec
Les scientifiques ont découvert le plus ancien bec au monde, à partir d’un oiseau de mer fossilisé ayant vécu il y a environ 85 millions d’années. Cette espèce primitive d’oiseau, baptisée Ichthyornis dispar, avait à peu près la taille d’une mouette et était pourvue de dents acérées comme celles des dinosaures. Vivant près d’une mer intérieure qui couvrait autrefois une partie de l’Amérique du Nord, elle se nourrissait probablement de poisson et de mollusques.

Que les oiseaux aient évolué à partir des dinosaures n’est plus un secret depuis longtemps. Les premières créatures connues ressemblant à des oiseaux, comme l’Archæoptéryx qui vivait il y a 150 millions d’années, étaient très différentes des oiseaux actuels. Même si ces oiseaux avaient des ailes, leur crâne était très similaire à celui des dinosaures. Les oiseaux dentés et les dinosaures ont été anéantis lorsqu’un astéroïde s’est écrasé sur la Terre il y a 66 millions d’années.

Du dinosaure à l’oiseau: un processus évolutif

Les fossiles de l’oiseau de mer ont été découverts en 1870, mais les têtes de ces premiers spécimens étaient incomplètes et endommagées. Ce n’est que récemment que de nouveaux crânes fossilisés ont été découverts. Il est intéressant de noter qu’à l’époque, la découverte avait été saluée par nul autre que Charles Darwin, car elle apportait de l’eau au moulin de sa théorie de l’évolution.

Publiés dans la revue «Nature», les résultats constituent un chaînon clé dans la transition des dinosaures vers les oiseaux actuels. Ils révèlent que cette créature dentée primitive était différente des oiseaux modernes, car ses mâchoires étaient garnies de dents acérées et incurvées et elle possédait un crâne pouvant accueillir les grands muscles de la mâchoire.

Grâce à la technique avancée de la tomodensitométrie, une équipe de scientifiques des Universités de Bath et de Yale, au Royaume-Uni, a obtenu une image 3D détaillée de la tête de l’oiseau. Ils ont scanné un crâne complet déterré en 2014 et deux nouveaux spécimens, oubliés depuis des années dans des collections de musées.

Une transition vers les becs modernes

La reconstruction 3D donne un aperçu de ce à quoi ressemblait le bec primitif: une pince cornée à l’extrémité d’une mâchoire garnie de dents. Le bec servait de main de substitution tandis que les mains se transformaient en ailes. Il permettait à l’oiseau d’attraper sa proie dans l’eau et de la faire glisser dans sa bouche pour la mastiquer grâce à ses puissantes mâchoires.

Les recherches montrent que la taille du cerveau de ce nouveau spécimen est similaire à celle d’un oiseau moderne, tandis que d’autres parties du crâne ressemblent plus à celles des dinosaures prédateurs. Le Dr Bhart-Anjan Bhullar, paléontologue à Yale et coauteur de l’étude, a déclaré au journal britannique «The Independent»: «Ce remarquable oiseau de transition se trouvait sous notre nez depuis tout ce temps». «Cette créature est dotée d’un cerveau d’apparence moderne et, étonnamment, pourvue d’une configuration musculaire de la mâchoire caractéristique des dinosaures.»

S’adressant au journal britannique «The Guardian», le Dr Daniel Field, paléontologue à l’Université de Bath et auteur principal de l’étude, a déclaré: «Cette découverte illustre l’importance cruciale des fossiles dans la résolution des énigmes de l’évolution».

Cet oiseau primitif fait beaucoup parler d’évolution dans le monde scientifique d’aujourd’hui, comme au 19e siècle, à l’époque de Darwin et ses contemporains.

Source: D’après des communiqués de presse

Informations connexes

Pays

  • États-Unis