Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Selon la commissaire, les ONG doivent continuer à faire pression sur les milieux politiques pour réaliser la durabilité

Ritt Bjerregaard, la commissaire européenne en charge de l'environnement, a souligné récemment la valeur des relations souvent turbulentes entre les organisations non gouvernementales (ONG) et les hommes politiques, lors de la conférence du 25e anniversaire du bureau européen ...
Ritt Bjerregaard, la commissaire européenne en charge de l'environnement, a souligné récemment la valeur des relations souvent turbulentes entre les organisations non gouvernementales (ONG) et les hommes politiques, lors de la conférence du 25e anniversaire du bureau européen pour l'environnement (BEE).
"Nous avons besoin les uns des autres, mais la vie n'est pas toujours facile", a-t-elle déclaré à propos des ONG et des politiciens dans un discours prononcé à cette occasion à Bonn, en Allemagne, le 17 mai 1999. En ce qui concerne plus particulièrement la durabilité, elle a affirmé que celle-ci "pourra seulement être réalisée si nous réussissons à intégrer véritablement les questions environnementales dans l'élaboration politique dans d'autres domaines, en particulier dans celui de la politique économique et sociale".
Mme Bjerregaard estime que la durabilité ne peut être réalisée que si les consommateurs et les citoyens le souhaitent vraiment. Elle considère donc que les activités des ONG sont cruciales pour l'édification d'un avenir durable, du fait que leurs activités portent les problèmes des citoyens à l'attention des responsables politiques. Elle a souligné l'intégration, l'évolution vers une société de recyclage, le fait d'aborder les problèmes internationaux avec efficacité et de tirer le maximum de bénéfices de l'environnement d'une Union européenne en phase d'élargissement comme autant de domaines cruciaux méritant notre attention pour faire de la durabilité une réalité.