Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Tendances scientifiques: La découverte de nouveaux dinosaures géants peut-elle avoir une influence sur les livres d’histoire de l’évolution?

Le plus ancien fossile de dinosaure géant a été découvert en Argentine. Cette découverte est une vraie surprise pour la communauté scientifique qui pensait que les plus grands animaux ayant marché sur la Terre n’étaient pas arrivés si tôt dans l’évolution des dinosaures.
Tendances scientifiques: La découverte de nouveaux dinosaures géants peut-elle avoir une influence sur les livres d’histoire de l’évolution?
Faites place Tyrannosaurus rex et Brontosaurus, un nouveau géant fait son entrée sur la scène des dinosaures. Le spécimen impressionnant, appelé Ingentia prima (le premier géant) par les scientifiques qui réclament la paternité de la découverte, aurait vécu il y a plus de 200 millions d’années (entre 210 et 205 millions d’années) dans ce qui est aujourd’hui l’Argentine, selon une étude publiée dans la revue "Nature Ecology & Evolution".

La montée des géants

Ingentia prima était un herbivore à quatre pattes avec un cou d’une longueur moyenne et une queue allongée, il mesurait probablement environ 10 mètres de long et pesait jusqu’à 10 tonnes. Il appartient à un groupe de dinosaures connus sous le nom de sauropodes qui comprend certains des plus grands animaux terrestres identifiés. Les scientifiques considèrent Ingentia prima comme le plus grand dinosaure et le plus grand animal terrestre, toutes espèces confondues, découvert jusqu’à aujourd’hui. Il était au moins deux fois plus grand que les autres herbivores qui partageaient son habitat.

Jusqu’à présent, on ne comprenait pas comment les dinosaures pouvaient atteindre de telles proportions. Les scientifiques pensaient que les dinosaures géants pesant plus de 10 tonnes étaient apparus il y a environ 180 millions d’années, au cours du jurassique. Ingentia prima prouve que ce n’est pas le cas. Le gigantisme aurait apparemment évolué au cours du Trias, soit environ 30 millions d’années plus tôt que ce que l’on pensait.

«Nous voyons dans Ingentia prima l’origine du gigantisme, les premiers pas pour que, plus de 100 millions d’années plus tard, des sauropodes de 70 tonnes puissent exister, comme ceux qui vivaient en Patagonie», déclare la paléontologue et auteure de l’étude, rattachée à l’Université nationale de San Juan en Argentine, la Dr. Cecilia Apaldetti, dans ’Reuters’. Elle faisait partie de l’équipe qui a découvert le dinosaure.

Plusieurs traits du dinosaure ont conduit les scientifiques à faire le lien avec le gigantisme. Il possédait un système respiratoire semblable à celui des oiseaux, relié au développement de poches d’air à l’intérieur du corps qui lui donnaient de grandes réserves d’air oxygéné et le maintenaient au frais quelle que soit sa taille.

Comment a-t-il grandi si vite?

Les dinosaures géants des périodes plus tardives ont grandi d’une manière rapide mais continue. Or, en examinant les os d’Ingentia prima, l’équipe a découvert que sa croissance avait progressé par bonds rapides et non pas en continu, et à un rythme encore plus élevé. «Nous avons pu observer dans les os [d’après les anneaux de croissance] qu’ils sont passés par des périodes de croissance remarquablement fortes», a déclaré la Dr. Apaldetti dans un entretien "BBC".

«C’est une nouvelle perspective sur la croissance des corps au tout début de l’histoire de l’évolution», a-t-elle ajouté. «Cette stratégie n’a pas été utilisée à nouveau dans l’histoire des dinosaures».

Ingentia prima change notre compréhension de la façon dont les dinosaures sont devenus des géants et apporte un éclairage nouveau sur leur évolution. Mais ce n’est pas la seule nouvelle excitante. L’étude laisse penser qu’il pourrait avoir existé des dinosaures encore plus grands et inconnus, restant donc à découvrir.

Source: D’après des communiqués de presse

Informations connexes

Pays

  • États-Unis