Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Tendances scientifiques: La NASA volera plus près que jamais du Soleil pour élucider certains de ses mystères

La NASA a lancé une nouvelle sonde qui s’aventurera plus près du Soleil que ne l’a fait aucune autre mission spatiale précédente.
Tendances scientifiques: La NASA volera plus près que jamais du Soleil pour élucider certains de ses mystères
Le 12 août, un vaisseau spatial de la taille d’une voiture connu sous le nom de Parker Solar Probe a décollé de Cap Canaveral, en Floride, à bord du Delta IV Heavy, un des lanceurs les plus puissants du monde. La sonde plongera profondément dans l’atmosphère extérieure de notre étoile, ou couronne, afin d’étudier les champs magnétiques complexes qui l’entourent. «Nous étudions le Soleil depuis des décennies, et maintenant nous allons enfin atteindre l’endroit où l’action se passe», a déclaré Alex Young, directeur adjoint scientifique de la Heliophysics Science Division au Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt, dans le Maryland, dans un article d’actualités publié sur le site web de la NASA.

L’influence de l’activité solaire sur la Terre est connue sous le nom de météorologie spatiale. Comprendre le Soleil en lui-même est un élément clé pour comprendre l’origine de la météorologie spatiale. Cela contribuera à améliorer notre capacité de prévision des événements météorologiques spatiaux importants qui affectent la vie sur Terre. «L’énergie solaire s’écoule sans cesse au-delà de notre monde», a expliqué la Dr Nicky Fox, scientifique responsable du projet Parker au laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins à Laurel, dans le Maryland. «Et même si le vent solaire est invisible, nous pouvons le voir autour des pôles sous forme d’aurores, qui sont magnifiques et révèlent l’énorme quantité d’énergie et de particules qui tombent en cascade dans notre atmosphère. Nous n’avons pas une bonne compréhension des mécanismes qui conduisent ce vent vers nous, et c’est ce que nous allons découvrir.»

Percer les mystères de longue date du comportement du Soleil

Grâce à des instruments de pointe, la sonde Parker étudiera le Soleil directement et à distance au cours des sept prochaines années. Concrètement, elle examinera les propriétés physiques de la couronne, l’endroit d’où semble provenir la majorité de l’importante activité qui influence la Terre. Il est intéressant de souligner que la couronne présente une température plus élevée que celle de la surface du Soleil. Les scientifiques ne comprennent pas tout à fait les mécanismes qui génèrent ces températures très élevées. De même, la couronne est l’endroit où le vent solaire prend de la vitesse grâce à une énorme impulsion, pour repartir à travers le système solaire à plus de 500 km/s. Le vaisseau spatial prélèvera des échantillons des champs électriques, magnétiques et de particules directement de la couronne, dans le but de résoudre ces mystères.

Finalement, la sonde Parker arrivera à sa position la plus proche au Soleil, à environ 6,16 millions de kilomètres de la couronne. «Je suis consciente que ça semble assez loin, mais imaginez que le Soleil et la Terre sont à un mètre de distance. La Parker Solar Probe ne se trouverait alors qu’à quatre cm du Soleil», a déclaré la Dr Fox à la «BBC». «La sonde sera également l’objet le plus rapide jamais construit par l’homme, voyageant autour du Soleil à une vitesse pouvant atteindre 690 000 km/h... Le trajet de New York à Tokyo en moins d’une minute!»

Mais comment la sonde Parker survivra-t-elle à des températures qui font facilement fondre l’acier? La NASA a construit un bouclier thermique impressionnant fabriqué en composite de carbone, qui maintient la température interne du vaisseau à des valeurs similaires à celles de la température ambiante.

Cité dans le même article de la NASA, Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la direction des missions scientifiques au siège de la NASA, a déclaré: «En étudiant notre étoile, nous pouvons en apprendre plus sur le Soleil, mais pas seulement... Nous pouvons aussi en apprendre plus sur toutes les autres étoiles dans la galaxie et l’univers, et même sur le commencement de la vie.»

Source: D’après des communiqués de presse

Informations connexes

Pays

  • États-Unis