Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des écoles irlandaises ouvrent une fenêtre sur Jupiter grâce à des radiotélescopes

Des radiotélescopes seront installés dans des écoles secondaires irlandaises, permettant aux étudiants et aux enseignants d’observer les pôles de Jupiter.
Des écoles irlandaises ouvrent une fenêtre sur Jupiter grâce à des radiotélescopes
La planétologie est un domaine en pleine émergence de la recherche scientifique qui aborde l’étude des planètes, des lunes et des systèmes planétaires, ainsi que leurs processus de formation. L’Europe joue un rôle prépondérant dans ce monde scientifique intéressant, bénéficiant d’une des plus grandes communautés de planétologues du monde: 800 universitaires titularisés et environ 4 000 jeunes chercheurs répartis dans quelques centaines d’institutions de recherche. Cependant, sans un organisme de soutien commun, la communauté scientifique européenne a été très fragmentée.

Depuis sa création en 2005, le consortium Europlanet fait le lien entre les institutions de recherche et les sociétés actives dans la recherche planétaire d’Europe et du monde entier. Il a réussi à créer une cohésion significative entre les planétologues européens. Dans l’objectif de consolider ses réussites, en 2015, le consortium a lancé son projet EPN2020-RI, financé principalement par l’UE. Avec 33 partenaires de projet provenant de 19 pays européens et plus de 150 participants, le projet entendait créer une coopération et des synergies efficaces entre ses différents composants: exploration spatiale, observations au sol, expériences en laboratoire et sur le terrain, modélisation et technologie numériques.

Le programme de diffusion et de sensibilisation actives du projet EPN2020-RI a tenté de faire participer les citoyens européens dans la science planétaire et d’inspirer la nouvelle génération de physiciens et d’ingénieurs. Grâce au tour 2018 du régime de financement en matière de sensibilisation d’Europlanet, le projet contribuera au financement des écoles secondaires rurales de la province de Connacht, en Irlande. Les fonds seront utilisés pour soutenir le Connacht Schools Planetary Radio Telescope Network, qui observera l’atmosphère de la planète Jupiter dans le cadre d’un programme de recherche plus vaste de la NASA qui vise à surveiller la magnétosphère active de la géante gazeuse.

Les radiotélescopes dévoilent les mystères de Jupiter pour les étudiants et les enseignants

Grâce au financement accordé, huit écoles des comtés de Galway, Mayo et Roscommon compteront avec un radiotélescope équipé d’une antenne dipôle installé sur leur terrain. Les radiotélescopes de trois mètres de haut et six mètres de long, qui ressemblent à des cordes à linge, permettront aux enseignants et aux étudiants d’observer les régions polaires de Jupiter. Dans ces régions, il est possible de trouver des versions équivalentes à l’aurore terrestre.

«En astronomie, les activités pratiques ont un grand potentiel pour intéresser les élèves de secondaire par les domaines des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM)», explique le chef du projet, le Dr Aaron Golden de l’Université nationale d’Irlande (NUI) à Galway, dans un article publié sur le site web Irish Tech News. «Cependant, les opportunités sont limitées en raison de la nécessité d’équipement et d’installations spécialisés, de travailler à des heures atypiques et, bien sûr, d’avoir un ciel dégagé, en particulier pour l’astronomie optique. La radioastronomie offre une alternative très économique aux enseignants et aux étudiants pour participer à des observations réelles d’objets radio-lumineux comme le Soleil ou la planète Jupiter, et pour être en mesure de participer à l’étude plus vaste de la communauté astronomique sur ce fascinant aspect des planètes du système solaire.»

Les faibles densités de population autour de ces écoles rurales aideront à limiter l’interférence de fréquences radio dans le fonctionnement des télescopes. En outre, la nature automatisée des télescopes rendra possibles les observations malgré les conditions météorologiques typiques irlandaises. Les observations de chaque école seront envoyées en temps réel à un serveur de la NUI à Galway.
Le projet Connacht sera lancé officiellement pendant le Congrès européen sur les sciences planétaires 2018, qui se tiendra à Berlin ce mois de septembre. Il s’agit de l’une des actions entreprises par le projet EPN2020-RI (EUROPLANET 2020 Research Infrastructure) pour créer une vraie communauté paneuropéenne qui partage des objectifs, des installations, du personnel et des données communs au-delà des frontières nationales.

Pour plus d’informations, veuillez consulter:
site web du projet EPN2020-RI

Source: D’après des informations communiquées par le projet et des communiqués de presse

Informations connexes