Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une réponse positive à la communication concernant "Les femmes et la science"

Le Conseil européen de la recherche a adopté une résolution sur la communication de la Commission concernant "Les femmes et la science" lors de sa réunion du 20 mai 1999. La résolution suit de près les lignes générales de la communication-même de février 1999, selon le secteur...
Le Conseil européen de la recherche a adopté une résolution sur la communication de la Commission concernant "Les femmes et la science" lors de sa réunion du 20 mai 1999. La résolution suit de près les lignes générales de la communication-même de février 1999, selon le secteur "Les femmes et la science" de la Commission (DG XII), qui s'emploie dès à présent activement à la mise en ouvre de la communication.
Se félicitant de cette communication, le Conseil invite les États membres à participer activement au dialogue proposé par la Commission concernant la participation des femmes à la recherche. Il invite également la Commission à produire des données et des indicateurs européens comparables afin de permettre une évaluation plus efficace de la situation des femmes dans la recherche.
La Commission propose dans sa communication d'augmenter la proportion des femmes dans les groupes consultatifs et les panels d'évaluation jusqu'à 40 pour cent minimum. Toutefois, jusqu'à présent seulement 15 pour cent des personnes ayant répondu à l'appel à des experts-conseils dans le cadre du cinquième PCRD sont des femmes. Or, des efforts sont réalisés pour atteindre l'objectif des 40 pour cent et le secteur "Les femmes et la science" estime qu'il est possible de l'atteindre, "si ce n'est à court terme, alors à moyen terme".
Comme mentionné dans sa communication, la Commission rassemblera et diffusera les statistiques sur la mise en ouvre du 5ème PCRD concernant le nombre des femmes participant à des activités de recherche et à divers organes consultatifs et décisionnels. Selon le secteur "Les femmes et la science" de la Commission, ces statistiques sont déjà en cours de préparation et devraient être disponibles sur le Web dans le courant de 1999.
Globalement, le secteur se félicite de la réaction à la communication et de la résolution du Conseil, estimant que ceci atteste de la volonté des États membres d'aborder la question des femmes dans le domaine de la science.
Le secteur "Les femmes et la science" s'attache à présent à mettre activement en ouvre cette communication, et un certain nombre de réunions auront lieu dans le courant de 1999. Au mois de juillet, les représentants des réseaux des femmes scientifiques se réuniront à Bruxelles. Cette réunion - qui s'adresse à des personnes travaillant avec des réseaux, des sites Web ou des revues scientifiques plutôt qu'aux scientifiques en particulier - vise à débattre des possibilités d'encourager les femmes à participer au 5ème PCRD et d'ajouter de la valeur aux réseaux qui existent déjà en Europe.
De plus, une réunion de fonctionnaires des États membres aura lieu en novembre 1999. Sur la base du rapport rédigé par le groupe d'experts de la Commission, créé en novembre 1998, cette réunion est destinée à lancer le dialogue entre les États membres.

Informations connexes

Programmes