Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Rattraper LARA: Un deuxième prototype de meilleure qualité arrive sur le marché

Le projet LARA a été lancé en 2015 pour développer un dispositif mobile qui, associant des technologies comme les GNSS, la réalité augmentée, le SIG et les bases de données géographiques, pourrait permettre aux travailleurs de visualiser l’infrastructure souterraine liée aux réserves d’eau, de gaz, d’électricité, etc. Ce type de vision «à rayon X» permettrait aux travailleurs d’être plus précis dans leurs tâches, diminuant ainsi les coûts généraux, le temps d’entretien et la perturbation du trafic.
Rattraper LARA: Un deuxième prototype de meilleure qualité arrive sur le marché
Après avoir testé le premier prototype dans la ville grecque de Kozani, Konstantinos Smagas, coordinateur adjoint du projet LARA (LBS Augmented Reality Assistive System for Utilities Infrastructure Management through Galileo and EGNOS), lors d’un entretien pour un numéro du magazine research*eu de l’année dernière, avait anticipé l’entrée sur le marché de leur produit pour la fin de l’année 2017, mais que s’est-il passé depuis?

M. Smagas continue l’histoire: «Vers la fin de l’année dernière nous avions déjà deux clients en France et au Royaume-Uni prêts à adopter notre technologie, mais même si le produit était prêt pour le marché, nous nous sommes rendu compte que les services complémentaires comme l’assistance technique et les réseaux de distribution n’étaient pas complètement en place.»

Alors, la décision a été prise de reporter le lancement et d’utiliser ce temps pour effectuer des améliorations sur le système. Comme l’explique M. Smagas: «depuis la fin du projet, nous avons amélioré la précision et la facilité d’utilisation pour l’utilisateur final, notamment en ce qui concerne le logiciel».

À titre d’exemple des améliorations du matériel, M. Smagas cite les capteurs du système, qui ont été sélectionnés il y a deux ans et qui, par conséquent, pouvaient maintenant faire l’objet d’une mise à jour avec les dernières versions.

Avec ces améliorations, l’équipe envisage aujourd’hui de construire un deuxième prototype, de meilleure qualité. «Même si tous les tests et les performances du prototype ont été une réussite, et que nous sommes prêts pour le marché et avons reçu des retours positifs de la part des clients, nous croyons encore qu’il est possible de faire mieux», ajoute M. Smagas. «Nous voulons être sûrs que lorsque nous le lancerons, notre produit sera vraiment bien accueilli par le marché».

En effet, le sens du détail de l’équipe LARA a jusque-là porté ses fruits, leur accordant l’European Satellite Navigation Competition (ESNC) 2017 Award du Madrid Challenge, en novembre 2017.

Au moment de la rédaction de cet article, l’équipe envisageait de lancer une démonstration complète du système dans les locaux d’une partie intéressée au Royaume-Uni.

Source: Publié dans le magazine Research*eu nº 76

Informations connexes