Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Projet du mois: Une nouvelle solution à base de céramique pour réutiliser les eaux usées

Après l’été chaud que l’Europe a connu de cette année, la rareté de l’eau s’est retrouvée en tête des actualités ces derniers mois. De nouvelles méthodes, non seulement pour conserver l’eau mais également pour la réutiliser (y compris les eaux usées), doivent être élaborées afin d’éviter des pénuries qui pourraient s’avérer potentiellement dévastatrices pour le secteur agricole et l’environnement naturel en Europe.
Projet du mois: Une nouvelle solution à base de céramique pour réutiliser les eaux usées
C’est pour cette raison que nous avons choisi le projet REMEB comme notre «Projet du mois» inaugural, en raison de son utilisation innovante de membranes céramiques pour faciliter le recyclage rentable des eaux usées traitées. Le projet a entamé les tests de sa technologie en Espagne, où la rareté de l’eau est déjà une question cruciale. Le projet espère également que sa percée en matière de traitement des eaux usées contribuera à apaiser les doutes persistants parmi les autorités de certains pays d’Europe à remettre les eaux usées dans la circulation générale.

Ne ratez pas le prochain Results Pack CORDIS sur l’innovation dans le domaine de l’eau, qui présentera un article plus complet sur les réussites de REMEB.

«Aujourd’hui, la réutilisation des eaux recyclées est une nécessité ainsi qu’une responsabilité envers l’environnement et la société à l’échelle mondiale. Il est essentiel de faire preuve d’innovation et d’ouverture d’esprit afin de faire face aux défis et fournir des solutions viables aux problèmes liés au stress hydrique.»

«Je suis très fière que nous soyons parvenus à fabriquer des membranes à partir de déchets industriels et agricoles, ce qui contribuera positivement à l’économie circulaire.»

– Elena Zuriaga, coordinatrice du projet

Si vous souhaitez que votre projet apparaisse dans la section «Projet du mois» du prochain numéro, veuillez nous envoyer un courrier électronique à editorial@cordis.europa.eu et nous en expliquer les motifs!

Source: Publié dans le magazine research*eu nº 76

Informations connexes